Cauchemar





PREMIERE PARTIE – Le triple massacre dès le début qui permet de se développer avec aisance

Personnellement, je trouve que le titre de cette mission est bien trop exagéré. Cette mission n’a en soi rien d’un « cauchemar », et on la réussit sans peine, même si la situation ne semble pas des plus brillantes au début.

Vous avez en tout six ennemis, répartis en trois équipes : les faibles, qui vous entourent, et les forts, qui sont éloignés. Bien entendu, il est préférable de se débarrasser de quelques ennemis dès le début pour pouvoir respirer. Ce ne sera pas trop difficile. De plus, les ennemis tarderont à vous attaquer, et vous n’aurez d’ailleurs que le Porc et Saladin à combattre, respectivement au sud-ouest et au sud-est. Cœur de Lion ne se contentera que d’envoyer au début quelques catapultes, n’arrivant pas à se développer.

Au pire, vous devez au moins réussir à tuer le Serpent dès le début avec un rush. Ensuite, il est préférable d’enchaîner sur le Rat, et de ne pas poursuivre sur le Sultan. Le Serpent est en effet la cible principale, vous empêchant d’atteindre l’oasis, et les gisements de pierre. Envoyez donc seulement une dizaine de massiers le tuer, et envoyez le reste charger le Rat.


10 massiers seront suffisants pour tuer le Serpent
 
Laissez-vous cependant un peu de pécule pour embaucher au moins cinq arbalétriers afin de massacrer le Sultan. Le Sultan fera bien entendu un classique rush composé de deux ou trois spadassins arabes, et il est donc préférable de se tenir prêt à l’accueillir.

Pour en revenir au Rat, essayez si possible de ne pas envoyer le Seigneur pour l’achever. Je m’expliquerais par la suite.

Envoyez également les massiers survivants à l’est de votre château, afin qu’ils rasent les fermes et carrières ennemis, et aussi les catapultes de Cœur de Lion. J’attire ici votre attention sur les fermes laitières ou carrières du Porc. Démolissez-les en priorité, afin que ce dernier n’envoie pas d’arbalétriers les protéger, puisqu’il n’y en aura plus. Vous aurez sinon un souci supplémentaire sur les bras.

Revenons en maintenant au Sultan. Il est ici inutile de se lancer dans la construction de mangonneaux ; contentez-vous d’un grand corps de garde placé à proximité de son château, déposez-y vos cinq arbalétriers, et son armée lamentable et inexistante sera massacrée en quelques secondes.


Les plus rapides parviendront à stopper le Sultan avant qu’il ne fasse sa muraille. Pour le reste, sachez que tout ceci n’a strictement pas la moindre importance. Contentez-vous de créer le grand corps de garde, et d’y placer dessus vos troupes.

Quand le Sultan n’aura plus rien, s’il y a moyen pour lui d’accéder à votre corps de garde, le Seigneur en personne se déplacera. Envoyez alors votre Seigneur à vous, pour achever le Sultan, ne laissant plus que les trois autres ennemis.


Lorsque le Sultan aura cette attitude menaçante, envoyez rapidement votre Seigneur s’il est en état de combattre, ou bien détruisez les escaliers, ou embauchez des massiers si vous le pouvez.

DEUXIEME PARTIE – Le massacre des trois « forts »

Vous avez beaucoup de temps avant que le Porc et Saladin n’entrent dans la danse. Profitez-en pour vous développer considérablement, principalement au niveau de la pierre et de la nourriture. Vous aurez par la suite de multiples problèmes sur ce sujet-là.


Le récurrent problème des archers montés sera bien entendu au rendez-vous. Soyez donc sûrs d’avoir des arbalétriers à disposition pour les accueillir comme il se doit.


Un plus gravissime problème qui peut être causé par les lanceurs de feu lors de l’attaque de Saladin. En contrepartie, son armée sera complètement rasée. Gérez ce problème en faisant soit un avant-poste, soit de multiples réservoirs d’eau… ou les deux.


Saladin se réservera bien entendu le droit de vous attaquer.

Cependant, vous ne devriez également éprouver pas trop de difficultés. La cible de choix ici est Cœur de Lion, qui sera extrêmement facile à tuer. Enchaînez ensuite sur l’ennemi que vous voulez, le Porc ou Saladin, en utilisant la technique de votre choix.





Retour sur la piste

 


Copyright © La Bible des Templiers (Stronghold Inside) 2015 
Toute reproduction du contenu et des graphiques de ce site est strictement interdit.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site