L'oeil du chameau





Au cœur des terres arabes, Saladin domine du haut de la colline, soutenu par son allié ! Serez-vous de brillants conquérants, ou devrons-nous ajouter votre nom à la longue liste des occupants de la morgue ?

Vous êtes déjà sûrement habitué au principe de « défense contre défense » ? Dans de nombreuses missions, vous avez en effet été obligé de combattre de très près les défenses adverses, vous devez donc connaître maintenant la technique à utiliser. Ici, vous devrez affronter un Sultan de très près, tout en sachant que Saladin n’est pas loin non plus, mais que ce dernier se lancera surtout dans un combat contre Cœur de Lion. Chacun son ennemi.

Si vous commencez maintenant par connaître un peu le Sultan, vous savez qu’il tentera assez rapidement un rush en se servant de quelques spadassins arabes. Soyez donc rapides à construire un grand corps de garde, et à placer dessus les archers disponibles au départ, avec quelques brasiers, et n’oubliez pas d’acheter quelques arbalétriers au marché pour renforcer un peu la défense.


L’emplacement approximatif du grand corps de garde. De cette position, vos archers et vos arbalétriers devraient parvenir à tuer les frondeurs ennemis. Essayez cependant de placer le corps de garde un peu plus près, de manière à ce qu’ils puissent directement attaquer les unités ennemies sur le donjon du Sultan.

Avec une telle défense, vous devriez parvenir à bloquer le Sultan, qui ne représente alors qu’un danger médiocre. Développez-vous donc, chose pas vraiment difficile. Il y a en effet une énorme forêt à côté de vous, des gisements de fer et de pierre disséminés un peu partout, et un vaste oasis.

Le Sultan peut néanmoins se révéler embêter avec ces frondeurs, s’il parvient à les envoyer derrière vos lignes, en les plaçant derrière l’un de vos postes de bûcherons. Il sera impossible de supprimer le poste, car le frondeur se trouvera juste à côté. De sa position, le frondeur pourra ainsi tuer des fermiers, ou bien vos carriers, stoppant ainsi votre production. Utilisez alors vos chevaliers pour tuer ce rebelle.


Un exemple type du problème « frondeur » et de la solution à employer

Maintenant, développez-vous. Au lieu de rapidement faire des tours rondes équipés de mangonneaux, commencez par encercler votre muraille, à mettre quelques grands corps de gardes. Vous pouvez également faire des doubles murailles crènelées tout le long du périmètre, mais vous n’aurez théoriquement pas grand-chose à craindre des assassins dans cette partie.

Faites également des tours rondes équipées de balistes sur la section nord de la muraille. Vous aurez en effet normalement des catapultes adverses à affronter.

Essayez aussi de rapidement lancer la production de pierre, et également de fer. Dépensez pour cela beaucoup d’or au marché, car, même si Saladin combattra principalement Richard Cœur de Lion, vous aurez probablement des bandes d’archers montés, ou des groupes de spadassins arabes qui se dirigeront vers votre château. Si vous n’avez pas d’arbalétriers sous la main, envoyez vos spadassins européens les cueillir. En théorie, les spadassins arabes ne tenteront pas de raser tout ce qu’ils voient en venant, mais on n’est jamais trop prudent.

Toujours est-il que vous ne devriez pas éprouver trop de difficultés dans cette trentième mission. Tâchez juste de ne pas trop tarder au début à placer le grand corps de garde pour empêcher le Sultan de devenir une proie embêtante. Construisez ensuite de nombreuses tours rondes sur toute la section nord, nord-est, et l’est du château.


Mitraillez sans pitié le Sultan

N’oubliez donc pas, comme je l’ai déjà dit, de protéger le front nord, vous devriez en effet recevoir, et ce si vous n’avez pas de chance, des spadassins arabes qui se sont perdus en route et font route vers vous.


Certes en très mauvais état, les spadassins arabes se dirigent quand même vers vous

Il est cependant très peu probable que vous aurez à affronter ce cas de figure ci. Néanmoins, deux précautions valent mieux qu’une. En effet, Cœur de Lion, sera ici tel que nous le connaissons, et attaquera avec fureur la défense de Saladin, vous disant même quelque fois que « la victoire chatouille les narines du Roi d’Angleterre », même s’il ne parviendra jamais à tuer son ennemi.

Une fois les tours rondes mises en place, vous n’avez qu’à attendre. En attendant, n’hésitez pas à pulvériser les tours rondes de Saladin à l’aide de trébuchets. Dès que vous aurez une petite cinquantaine d’arbalétriers, cessez le tir des mangonneaux, et envoyez vos troupes au pied de la muraille du Sultan. Utilisez aussi une ou deux catapultes pour démolir totalement son mur, faisant ainsi une brèche qui permettra à vos arbalétriers de pouvoir canarder sans problème les troupes que le Sultan aura placé sur son donjon. Ca en fait donc un de moins.

Pour Saladin, même si sa défense semble impressionnante, il suffit de raser progressivement les tours rondes les plus dangereuses (celles contenant ses mangonneaux, et aussi essayez de raser celles avec les balistes, en appliquant le « piège du bûcheron »), puis à conclure en envoyant les spadassins européens. Vous pouvez essayer d’attaquer avec Cœur de Lion, ou bien d’envoyer en même temps vos arbalétriers. Faites comme bon vous semble, du moment que vous parvenez à tuer l’ennemi.





Retour sur la piste

 


Copyright © La Bible des Templiers (Stronghold Inside) 2015 
Toute reproduction du contenu et des graphiques de ce site est strictement interdit.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site