La colline du tonnerre



Pour cette mission, j’avais eu beaucoup de difficultés à la finir. N’allez pas croire que je me plains inutilement et que j’en profite pour faire du remplissage (ce qui n’est qu’à moitié vrai, ceci dit), mais surtout pour dire que l’idée originale (si vous ne le connaissez pas, c’est normal ; si vous le connaissez, c’est également normal). de cette solution ne provient pas de moi, mais d’un confrère nommé "Tout_Fou"
"Tout_Fou"
avait jadis proposé une solution, que ne je vais pas m’amuser à recopier, mais à recopier bon nombre de ses screens. La méthode que j’ai développé étant légèrement différente par rapport à la sienne (principalement au niveau de l’attaque), je ne reprendrais pas tout ses screens. Vous repérerez cependant aisément les siens des miens. Les siens sont en effet faits en haute résolution, chose que je ne peux pas permettre avec ma carte graphique obsolète qui ne supporte pas une telle résolution sans porter plainte.


Ceci dit, voici maintenant la solution en elle-même de cette mission, que j’estime être la plus dure de la première Piste.



Une innovation radicale et nouvelle, avec de nombreux défauts, mais aussi des avantages considérables pour pouvoir parvenir à survivre et, pourquoi pas, gagner ?

Je parlais d’un changement de stratégie radical, et qui se jouera dès la première seconde, sans hyperbole de ma part ! C’est même plutôt un euphémisme de dire ceci, c’est dès la seconde zéro qu’il faudra agir !

L’objectif de cette stratégie est de déplacer le secteur économique et industriel, et agricole, et tout ce que vous voulez, du château. Bien entendu, il est impossible de soulever le donjon et de l’amener là où on le veut, mais il est tout à fait possible de démolir la réserve, et de la placer un peu plus loin. Il faudra lors placer vos constructions autour de la réserve, comme le grenier, l’armurerie, la guilde des ingénieurs, la caserne, etc…

Comment telle chose est-elle possible, me direz-vous ? Passez à 20 dès le début, et cliquez aussi vite que faire se peut sur la réserve dans le souci de la détruire le plus rapidement possible. En effet, en la rasant, vous détruirez les ressources situées dessus, à savoir du bois. Vous voyez l’inconvénient ? Soyez donc le plus rapide possible à raser la réserve afin de ne pas gaspiller trop de bois, et reconstruisez-là sur la colline au nord, qui est stratégiquement parlant l’endroit rêvé. Il suffira ensuite de murer le petit passage en y insérant un grand corps de garde.


L’illustration parfaite de tout mon laïus. Placez cependant de préférence les tours rondes sur la petite crête. En hauteur, elles permettront en effet de frapper plus loin, CQFD.

De plus, stratégiquement parlant, cette situation présente un double avantage. Les attaques ennemis seront en effet principalement centrées sur votre donjon, mais étant donné qu’il n’y a plus personne, vous ne craignez donc rien. Le problème principal vient cependant, encore et toujours, du développement.

Le Calife ne tardera en effet pas à envoyer des balistes incendiaires et des archers arabes s’attaquer à votre donjon. Les balistes incendiaires massacreront les troupes que vous aurez produites, et les archers arabes vos serfs dans le lot. De plus, des vagues d’esclaves viendront perpétuellement assiéger vos carrières, fermes, et mines de fer. Vous pouvez donc placer des réservoirs d’eau si vous le jugez nécessaire.

De plus, les bâtiments de production étant loin du château, vous ouvriers mettront du temps avant de commencer la production, principalement les fabricants d’arcs qui sont boiteux, mais aussi les aubergistes, qui sont gros, et donc plus lents au déplacement, sauf lorsqu’ils poussent des tonneaux de bière, n’hésitant pas à tout dégommer sur leur passage.

Le problème principal de la mission sera donc d’acheminer vos soldats ainsi que vos ouvriers du donjon à l’endroit où vous voulez qu’il y aille. Il est assez drôle de constater que ce problème est le moins anodin de tous. En général, les ouvriers se rendent sans problème à leur lieu de travail. Ici, vous comprendrez vite que c’est une tâche délicate.

pour raser vos murs, donc qu’il vous faudra perpétuellement les reconstruire, ce qui nécessite un bon acheminement en pierre, donc que les Vous me direz alors qu’il s’agit de faire un mur entre le donjon et le château du Calife, tout en le prolongeant sur les côtés, au cas où les balistes incendiaires et les archers arabes ne se seraient pas également répandu sur les côtés. Le problème est que les Califes utiliseront également des catapultesesclaves ne rasent pas vos exploitations de pierre. Le cas échéant, il vous faudra dépenser un peu d’or pour reconstruire le tout. Mais comment faire si vous n’en avez pas plus ? On peut donc très aisément tomber dans un cercle vicieux, difficile à transformer en cercle vertueux.

Vous pouvez donc utiliser des murs, mais ils ne résisteront pas longtemps.


Le principal problème de la mission. Les catapultes rasent vos murs, les balistes incendiaires tuent vos soldats, les archers arabes vos serfs et les esclaves vos constructions. Maudit Calife !

Contre cet épineux problème, j’ai eu l’idée d’implanter un grand corps de garde. Le grand corps de garde s’avère plus résistant que les murs, et aussi moins cher en pierre, mais il faut empêcher qu’il tombe, ce qui peut arriver si les ennemis sont trop près. En effet, vous ne pourrez pas le réparer !


Ici, ma technique du corps de garde fonctionne bien. Nous sommes en effet dans une accalmie.
 
Vous l’aurez donc compris, cette méthode ne peut fonctionner éternellement. Vous devrez de plus essuyer les assauts de Cœur de Lion, qui attaquera par le nord, en bombardant vos carrières avec ses catapultes. Entre temps, vous pouvez, si vos moyens le permettent, construire un trébuchet pour démolir les tours carrées lui appartenant au nord.

Pour cela, construisez tout simplement une tour ronde vers le nord, un peu au sud des gisements de pierre et de fer. Equipez cette dernière d’une baliste, d’une dizaine d’arbalétriers pour la défendre, et pulvérisez les balistes incendiaires et les catapultes des Califes.

Le plan à suivre est assez simple. Tâchez de construire un gigantesque champ de tours rondes s’étendant du nord de votre donjon au sud. Placez-en le plus possible, en les équipant au nord de balistes, et au sud de mangonneaux et de balistes. Ce champ de tours rondes est votre victoire ! Les balistes raseront en effet sans le moindre problème les balistes incendiaires et catapultes des Califes, mais aussi les catapultes de Cœur de Lion.

Bien entendu, Rome ne s’est pas faite en un jour, et il vous faudra du temps avant de construire tout ceci. Le plus important est de parvenir à se développer, d’acquérir de la nourriture, de lancer une production stable de bière, etc… Croyez-moi, ce ne sera pas facile. Mais soyez ambitieux, et n’ayez pas froid aux yeux !


Le fameux champ de tours rondes, section sud. Comme vous le voyez, le Calife se fera massacrer sans le moindre problème. A ce stade-là de la partie, on peut dire que la mission est réussie. Vous ne craignez plus grand-chose, excepté les balistes incendiaires du second Calife, et les attaques rarissimes de Cœur de Lion.

Il ne reste maintenant plus grand-chose à faire. Vous êtes libre de choisir votre méthode, celle de Tout_Fou différait de la mienne, mais j’aime bien voir les choses en grands. Je peux vous assurer que cette méthode fonctionne, le seul problème est de réussir à la mettre. Vous devrez en effet souvent affronter des centaines d’esclaves à la fois, et les réservoirs d’eau se révèleront très efficaces. Faites également attention à ce que certains esclaves se cachent derrière ces réservoirs d’eau, tuant ainsi vos pompiers. Cependant, nous sommes à la 41e mission, soit à la dernière ligne droite du jeu, et j’estime qu’un joueur sait même comment se remettre plus ou moins d’un maigre incendie. Je n’entends pas par là la destruction complète dans les flammes de votre cité, juste la démolition de quelques carrières, fermes et mines de fer.

Rasez donc sans trop de problème le château du Calife à l’aide des mangonneaux, et tuez ensuite ce dernier sans trop de problème. Contre le second Calife, utilisez de nombreuses catapultes, et, contre Cœur de Lion, envoyez tous vos arbalétriers pour massacrer sa défense, et, après, pouvoir l’achever, concluant ainsi cette mission.




Retour sur la piste

 


Copyright © La Bible des Templiers (Stronghold Inside) 2015 
Toute reproduction du contenu et des graphiques de ce site est strictement interdit.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site