Le brasier






Les Califes se lancent dans leur dernière, mais très chaude représentation !

Après une mission infernale, vous voici dans une mission apocalyptique, où les flammes et le feu seront de concert avec deux châteaux adverses beaucoup trop près du vôtre, vous forçant à adopter une défense entièrement tournée vers l’attaque. Vous avez en effet deux Califes à la fois qui vont s’acharner sur vous, dans cet espoir infime de pouvoir enfin se venger !

Vous aurez de plus un troisième adversaire, qui pourra vous attaquer de loin. Ne vous inquiétez pas sur ce sujet, le Chameau s’occupera tranquillement de lui, isolé qu’il l’est à mille lieues du combat. Vous n’aurez donc qu’à vous occuper du Chacal et du Scorpion. Cependant, si vous tardez trop – mais vous avez une bonne marge – il se peut que le Chameau décide d’aider ses confrères dans votre élimination.

Vous savez sûrement le problème majeur qui vous attend avec les Califes : les esclaves. Inutile de le rappeler, vous devez sûrement maintenant être très familiers avec ce genre de troupes. Plus que jamais, ils seront au rendez-vous, accompagnés de balistes incendiaires et d’archers arabes. Soyez donc très rapides dans la construction de votre mur, en faisant attention au gué sur la droite. Ne placez pas le mur au-dessus, car il y aurait alors un accès à votre château (sauf si vous le murez, de quelque manière que ce soit).

Très vite, vous devrez combattre le Scorpion, qui sera rapide à placer ses tours de guet, et à les équiper d’archers arabes, qui vous tireront dessus sans le moindre scrupule. Il est donc préférable de placer au début sa défense vers le nord, afin de protéger votre oasis, qui sera lui aussi solidement malmené.


Vous aurez à peine le temps de placer votre mur que les tirs ennemis décimeront progressivement les archers sur votre donjon
 
Il conviendra en effet de rapidement démolir les tours de guet ennemies. Pour cela, le mieux est de dépenser des milliers de pièces d’or à construire quelques corps de garde pour faciliter l’accès au donjon, au moins une tour ronde équipée d’une baliste pour démolir les balistes incendiaires que fera le Chacal, d’acheter beaucoup d’arbalétriers pour protéger cette baliste et pour protéger le château… Progressivement, il vous faudra construire d’autres tours rondes en les équipant de mangonneaux.

Pour les fermes, ne vous étendez pas trop sur l’oasis, à cause du problème des balistes incendiaires du Chacal. Vous pouvez annexer le gisement au centre, mais encore une fois, sans trop vous répandre sur la gauche. Faites également très attention aux esclaves, qui viendront dès fois par centaine. Vous n’aurez que ceux du Chacal à affronter. En effet, très vite, vos trébuchets, vos tours rondes, et vos arbalétriers auront maîtrisé sans peine le Scorpion (pour information, il ne m’a fallu que cinq minutes la dernière fois que j’ai fait cette mission pour pulvériser le Scorpion). N’hésitez pas à être « suicidaire », et à placer des tours rondes qui seront bombardés par les archers arabes ennemis. N’oubliez pas qu’il n’y a que cinq archers arabes par tours de guet, donc, en gros, si vous n’avez vraiment pas de chance, il n’y en aura qu’une vingtaine à affronter. Placez une vingtaine d’arbalétriers sur votre tour ronde, pour les massacrer progressivement.


Le début de la fin pour le Scorpion

Dans le fond, cette mission n’est pas spécialement insurmontable, bien au contraire. Le tout est de réagir rapidement au début, de rapidement embaucher les arbalétriers, raser les tours de guet ennemis, implanter ses tours rondes, dominer le territoire…

Une fois le Scorpion laminé, il ne restera plus qu’à envoyer une petite troupe de spadassins européens l’achever.
Contre le Chacal, appliquez la même stratégie que contre le Scorpion.

Dans cette partie, c’est le Chacal qui sera l’adversaire le plus tenace. Il sera en effet le seul à déployer des esclaves et à utiliser des balistes incendiaires pour stopper votre développement économique.


L’omniprésent problème des esclaves

Construisez donc un champ de tours rondes s’étendant vers le Chacal, en équipant les premières tours rondes de mangonneaux. Vous construirez au moins une dizaine de tours rondes, et il n’est pas recommandé de placer des mangonneaux sur les tours rondes les plus proches de vous, et ce pour deux raisons :

-Les mangonneaux seront bien trop loin de la structure du Calife, et ne pourront qu’à peiner l’égratigner Ils risquent au contraire de bombarder vos propres tours rondes ! Un phénomène fâcheux…

-Très vite, les arbalétriers et les mangonneaux pulvériseront le Chacal. Il ne restera là aussi qu’à envoyer une poignée de spadassins européens pour tuer le Seigneur.

Enfin, contre le Chameau, l’astuce des mangonneaux ne fonctionnera pas.

Appliquez donc la deuxième méthode, celle qui consiste à utiliser une vingtaine de catapultes en les protégeant avec une trentaine d’arbalétriers. Pulvérisez la forteresse du Chameau, et tuez ce dernier pour conclure cette simplissime mission.



Retour sur la piste


Copyright © La Bible des Templiers (Stronghold Inside) 2015 
Toute reproduction du contenu et des graphiques de ce site est strictement interdit.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site