Le fléau du sable






Beaucoup de racailles, un rush improbable…

Même si l’on peut éprouver certaines appréhensions lorsque l’on voit les participants de cette mission, il ne s’agit pas de tout de suite écouter la voie de la peur. Si vous avez terminé la 41, vous terminerez celle-là. C’est une logique irréfutable. La 44 est bien plus facile à terminer que la 41, ou encore que la 36. Vous pouvez me croire.

Le problème de la 44 est que l’on aimerait bien se débarrasser rapidement des Rats et des Serpents, afin de ne laisser que les Porcs. Malheureusement, étant donné que tout le monde commence avec beaucoup de troupes, ce sera impossible. Il faudra donc prendre le temps de vous développer, ce qui, je le concède, ne sera pas facile avec les esclaves et les nombreuses troupes qui viendront continuellement gêner votre progrès, comme les arbalétriers des Porcs dans l’oasis.

Vous aurez en gros trois fronts à défendre : les gisements de pierre, l’oasis, et les gisements de fer. Le plus difficile sera bien entendu les gisements de pierre, et l’oasis. Pour protéger les gisements de fer, plantez un grand corps de garde à droite, et placez-y tous vos archers européens de départ dessus. Ils tueront ainsi les lions, et seront utiles contre les lanciers des Rats.


Le placement des archers européens, sans trop de complication

Dépensez également beaucoup d’or au placement de la muraille, et à l’achat d’arbalétriers. Soyez sages, et construisez un autre grand corps de garde ayant pour fonction principale de sécuriser l’oasis, et pas spécialement les carrières. Développez également une intense production de fer, plutôt que de pierre. Vos carrières seront en effet continuellement attaqués par les troupes des Serpents, et les mines de fer seront bien plus tranquilles, et produiront donc bien plus.


Essayez d’être plus fin que moi, et conservez un peu d’or pour boucher la muraille. Il faudra également construire un autre grand corps de garde à l’ouest, et placer assez rapidement des tours rondes, et des murailles crènelées (on vous en demande beaucoup)

Bien entendu, lancez également une production de pierre, ne vous limitez pas. Je conseille juste de lancer avant la production de fer, pour ne pas vous retrouver coincé.

Pour protéger vos carrières des frondeurs, archers européens, et esclaves qu’enverront le Serpent bleu, utilisez vos chevaliers d’origine. Servez-vous également d’eux pour raser les fermes des ennemis, comme les fermes laitières des Porcs, et placer les vôtres à la place.


La protection des carrières sera délicate et difficile


Les esclaves arriveront souvent par gros paquets


Vos fermes aussi seront susceptibles de prendre feu


Ne relâchez pas la défense des mines de fer. Comme vous le voyez, le Rat est lui aussi susceptible de les attaquer à tout moment.

Vous aurez donc compris le problème principal de cette mission, qui est déjà bien connu : se développer. Vous risquez en effet de tomber rapidement à court de nourriture, les corps de garde se révélant fermés pour la plupart du temps sous les assauts ennemis. Les Porcs tarderont à attaquer, mais ne feront pas d’attaques tendres, et risquent de causer des brèches dans votre mur si vous ne l’avez pas suffisamment épaissi. En somme, ne vous contentez pas d’une tranche de pain, et n’oubliez pas de faire des tours rondes !


Soyez assez rapides dans le placement de la tour ronde. L’endroit stratégique est celui-ci, où les Porcs concentreront leurs attaques, et donc, leurs catapultes. Faites-en aussi près des carrières contre les catapultes des Serpents.


Développez-vous. Pour pouvoir pleinement profiter des gisements de pierre, construisez une ligne coupant l’oasis et les gisements de pierre, et fortifiez cette ligne.


Les lanciers seront dès fois hors de portée. N’hésitez pas à placer des petits groupes d’archers montés ou de tout ce que vous voulez au cœur des gisements de fer pour mieux les sécuriser

Je ne vois plus trop quoi ajouter (peut-être que je perds la main…). Le problème principal de cette mission, comme je l’ai dit, vient du fait de se développer. Les esclaves peuvent en effet faire très mal. Il faut persévérer, embaucher plus de troupes pour défendre l’oasis, ce qui nécessite un arrivage en or perpétuel, d’où l’intérêt des mines de fer, qui seront assez rarement attaqués par les lanciers, mais le seront quand même, mais si peu…

Une fois que tout est lancé, embauchez tout simplement des spadassins européens, et partez en croisade.




Retour sur la piste

 


Copyright © La Bible des Templiers (Stronghold Inside) 2015 
Toute reproduction du contenu et des graphiques de ce site est strictement interdit.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site