Les plaines d'Atum






PREMIERE PARTIE – Le rush du Sultan Abdul, un ennemi en moins sur la liste

Cette mission est une sorte de « mêlée » générale entre tous les Seigneurs arabes : le Sultan, le Calife et Saladin. Il n’y a cependant qu’un seul Saladin, et non deux, ce qui est plutôt bien. Les Seigneurs, pris individuellement, ne seront ici pas très dangereux ; la grosse difficulté de la mission vient de je ne sais pas trop quoi, probablement du fait que l’on se trouve au cœur des ressources, donc au cœur des affrontements…

Pour commencer, il le me paraît plus que sage de tuer l’un des ennemis, qui est vraiment très proche, en la personne du Sultan Abdul. Construisez donc rapidement le marché, l’armurerie, et la caserne, puis envoyez une petite quinzaine de massiers pour rapidement tuer cet ennemi.


Tuez vite le Sultan ; vous récupérez vite l’or que vous avez utilisé pour embaucher les massiers en le tuant

DEUXIEME PARTIE –Une défense avec une brèche énorme, des attaques adverses en répétition, mais des Seigneurs qui s’entretuent entre eux

Une fois après la mort du Sultan, ne jetez pas encore vos massiers à l’oubliette, et entreprenez de raser toutes les constructions ennemies (les carrières et les fermes) qui vous entourent pour y mettre les vôtres. Achetez pour cela du bois au marché, et commencez à vous développer assez rapidement. Embauchez également rapidement dix arbalétriers, car, si mes souvenirs sont corrects, l’un des Califes, ou encore les deux, tentera/ont de vous rusher.


Un exemple des constructions à raser ; placez à la place de cette pommeraie une ferme à blé, ou bien une ferme à houblon

N’oubliez pas de construire aussi quelques réservoirs d’eau un peu partout, principalement au nord des carrières, de manière à ce qu’elles soient proches des carrières, qui seront les cibles prioritaires des esclaves. Les esclaves poseront en effet un réel problème, et peuvent faire flamber toute votre ville. Soyez donc prudents, et embauchez dix lanciers pour aider les massiers dans leur tâche.

Avec l’or restant, démarrez rapidement une intense production de pierre, et placez quelques mines de fer si possible. Le fer servira à être revendu pour rehausser vos coffres, s’ils commencent à se faire un peu vides. S’il vous reste encore beaucoup d’or, augmentez soit le nombre d’ateliers, soit les mines de fer, mais n’essayez pas d’acheter des arbalétriers ; ce serait du grand gaspillage.


La première attaque des Califes, un rush qui peut s’avérer redoutable


Le problème des esclaves, qui peuvent entraîner une réaction en chaîne apocalyptique

Je vous rappelle de ne pas oublier une chose essentielle : vous n’avez pas affaire à une coalition d’ennemis, où tous les Seigneurs n’ont qu’un seul ennemi, c’est-à-dire vous, mais à une mêlée générale. Si vous regardez bien autour de vous, vous verrez donc que Saladin fait une guerre sans pitié contre le Sultan, et que les deux Califes ne tarderont pas non plus à s’entre-tuer quand ils auront mutuellement compris qu’ils ne peuvent pas faire grand-chose contre vous, si ce n’est envoyer des troupes d’esclaves.


La bataille fera rage entre le Sultan et Saladin, et aura pour effet que ces deux-là vous fassent « plus ou moins » tranquilles

En attendant, il vous faudra bien faire un mur. Vous pouvez bien entendu entourer votre château, mais ce n’est pas la méthode que j’emploie. En effet, en entourant votre château, vous ne pourrez fatalement pas inclure les gisements de pierre dedans, à moins d’être particulièrement doué, et, sans inclure les gisements de pierre, il sera fatalement bien plus difficile de les protéger. Il faudra donc faire un mur qui couvre l’est, le nord, et l’ouest, mais pas le sud. C’est donc vers le sud que les ennemis attaqueront ; vous savez déjà où concentrer votre défense.


Le mur à construire. Il faudra progressivement mettre des tours rondes sur le sud.


La défense en améliorée, avec deux tours rondes au sud, qui serviront à démolir les armes de siège que pourraient employer l’ennemi

Pour la défense, vous êtes maintenant un bon. N’oubliez pas d’augmenter le nombre de tours rondes, en particulier au sud-ouest car, même si Saladin s’occupe exclusivement du Sultan, vous pouvez vous attendre à des vagues d’archers montés, et à des attaques en force de Saladin si jamais le Sultan venait à mourir, ou si Saladin se lasse tout simplement de cet adversaire, et décide de s’attaquer à un plus gros poisson.

Occupez-vous également de l’attaque, en commençant par les deux Califes. Pour celui au nord, construisez une vingtaine de catapultes environ, et bombardez avec énergie et vigueur son château, jusqu’à ne laisser que quelques ruines poussiéreuses. Utilisez ensuite une vingtaine d’arbalétriers pour massacrer les dernières poches de résistance, et quelques spadassins européens pour le tuer. Effectuez la même méthode avec le second Calife, et il ne restera plus que le Sultan et Saladin.


Les fameux archers montés de Saladin

Vous pouvez soit décider de commencer par le Sultan, ou par Saladin. En théorie, le Sultan devrait être en lambeaux, et il sera donc assez facile de le tuer. Pour le tuer, envoyez au préalable quelques arbalétriers, puis quelques spadassins européens afin de le tuer également. Reste maintenant Saladin, qui n’est pas non plus très difficile.

Saladin dispose en effet d’une énorme brèche dans son château, au sud-ouest. On peut donc rapidement le tuer, en attaquant cependant par l’est, plutôt que par le nord. Vous pouvez essayer de raser les mangonneaux de l’ennemi, mais il faudra utiliser des arbalétriers, car Saladin a disposé tout autour de son château des troupes d’archers arabes, d’archers montés, de lanceurs de feu et de spadassins arabes pour protéger ses fermes, et, par conséquent, son château.

Quoiqu’il en soit, 200 spadassins européens tueront sans problème Saladin. Quant à les produire, ce ne devrait pas être trop difficile, vu l’important gisement de fer disponible. Vous pouvez aussi revendre la pierre, et une bonne partie du fer produit pour vous faire de l’argent, et embaucher de multiples spadassins européens. Tous les moyens sont bons pour terminer cette mission, prélude de la terreur.




Retour sur la piste


Copyright © La Bible des Templiers (Stronghold Inside) 2015 
Toute reproduction du contenu et des graphiques de ce site est strictement interdit.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×