Rendez-vous avec l'histoire



Un long combat de virtuoses où il faudra révéler ses talents de stratège

Un rendez-vous avec l’histoire, ou tout simplement quand les grands esprits se rencontrent, si je puis dire. Un duel à un contre un vous attend contre le plus dangereux Seigneur du jeu, j’ai nommé le Loup.

Il est ici impossible de rusher. Même si les conditions de départ étaient identiques, vous n’auriez quand même absolument pas la moindre chance. Préparez-vous donc là aussi à un long combat, où vos talents de stratège seront poussés à l’extrême dans cette bataille ardente.

Au niveau de la défense, vous ne craignez pas grand-chose, du moins, pas immédiatement. Le Loup n’est pas homme à attaquer rapidement, et préférera prendre soigneusement son temps, se développer convenablement, étudier votre défense, même si cela ne changera rien à son attaque. Il n’aime pas précipiter les choses, et vous ne le verrez jamais rusher.

Ses attaques comprennent beaucoup de troupes, et sont les plus puissantes du jeu. Il manipule ainsi les arbalétriers, les hallebardiers et les spadassins européens lors des assauts, le tout soutenus par des trébuchets et/ou catapultes. Le Loup attaquera en tentant de passer par le gisement de pierre se trouvant juste au sud-ouest de votre position. Vous savez maintenant quel front défendre.

Le château du Loup est très impressionnant, de par sa grandeur, mais n’ayez pas l’impression qu’il est imprenable ; vous avez ici la défense certes la plus impressionnante du Loup, mais de toute sa panoplie, la plus simple à passer.

Avant la grande attaque, il est préférable d’effectuer une frappe chirurgicale à l’aide d’un trébuchet, en démolissant les tours de l’ennemi. Choisissez en priorité les tours carrées contenant les mangonneaux de l’ennemi, elles sont les plus dangereuses, amusez-vous ensuite à détruire les divers autres tours de l’adversaire.

Il est évident qu’il ne faudra pas attaquer par les importantes douves qu’a fait le Loup, sur le front, mais sur le côté.

En gros, la structure du château du Loup est organisé en un « cœur » principal où l’on trouver son donjon et les bâtiments vitaux à la survie du château, la ville étant située à l’arrière, le front de défense devant, et les points faibles sur les côtés, qui permettent d’accéder directement au « cœur ». Simple comme bonjour, avouez ?

Il convient donc de passer par l’un de ses deux passages. Choisissez de préférence celui sur l’ouest, il y a une colline à graver sur le passage à l’est, et plus de tours et de troupes qu’à l’ouest. Il n’y a en théorie pas d’ingénieur à huile bouillante sur le petit corps de garde à l’ouest, mais sûrement des archers européens et/ou des arbalétriers.

Même si vous avez l’impression que le Loup n’a pas beaucoup de soldats à sa défense, les troupes en question sont concentrées sur le donjon. En général, il utilise ces troupes en question quand il attaque. Un Seigneur avisé préférera donc attendre l’un de ses rares et puissants assauts, avant de lancer le sien. Utilisez au moins 70 spadassins européens, et tous vos arbalétriers lors de l’assaut suprême, pour pouvoir vaincre le Loup.




Retour sur la piste

 


Copyright © La Bible des Templiers (Stronghold Inside) 2015 
Toute reproduction du contenu et des graphiques de ce site est strictement interdit.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×