Rivière Brumeuse



Plus que jamais, votre courage et votre inventivité seront mises à rude épreuve dans cette mission s’incarnant comme l’un des plus dures du jeu !

C’est sans trop surprise, je crois, que vous me comprendrez si je venais à dire que notre situation n’est pas très enrichissante dans cette mission. Positionné au cœur de la carte, vous êtes entre les deux Seigneurs, qui vous prennent donc en « sandwich». Outre cela, au niveau des ressources, un vaste gisement de pierre se trouve à côté de votre château, mais l’exploiter s’avérera assez délicat, de même que le gisement de pierre se trouvant au nord-ouest de votre position, et ce à cause des mangonneaux adverses.

En gros, ce sera surtout un problème de développement dans cette mission. Vous n’avez en effet pas beaucoup d’options.

Au début, préparez-vous à casser votre tirelire. L’objectif est de construire deux tours rondes, en les équipant chacune d’une baliste, et en murant le gué sur la gauche. Il est conseillé de passer la vitesse du jeu à 20 dès le début de la partie le temps de construire les tours rondes.

 
Voici en gros l’emplacement des tours rondes. Tâchez de placer la tour ronde sur l’est bien plus près du donjon, afin qu’elle ne puisse pas être attaquée par le mangonneau que positionnera assez rapidement Cœur de Lion

Placez rapidement les archers européens de départ sur la tour ronde au nord, embauchez si possible cinq arbalétriers pour les placer sur l’autre tour ronde. L’enfer commencera très vite, car les deux Seigneurs entreprendront de vous rusher. Il faudra ici se servir avec sagesse des unités disponibles au départ, notamment des spadassins européens, et aussi des chevaliers. N’oubliez surtout pas de murer le gué à gauche, c’est capital !

En effet, en le murant, vous forcerez les troupes du Cœur de Lion orange d’attaquer en allant par le haut, ce qui leur fera perdre énormément de temps, plutôt que de passer par le gué. Néanmoins, lors de ses assauts, Cœur de Lion placera à chaque fois deux catapultesdevant le gué. Là, attendez que ses troupes marchent vers vous, pour faire un petit trou dans le mur en question, et raser les deux catapultes adverses avec vos chevaliers pour être tranquille. Rapatriez ensuite rapidement vos chevaliers, et refermez le mur.

Le rush de Richard Cœur de Lion I. Si vous n’avez pas placé de mur sur le gué, ses troupes viendront par la gauche ; sinon, par la droite.

Vous n’aurez cependant ce petit problème que lors des assauts de Cœur de Lion orange. Le problème principal pour le moment reste celui des catapultes de Cœur de Lion jaune. Il en construira en effet dès le début, d’où l’utilité de la baliste. Les catapultes peuvent en effet se révéler dévastatrices. Soyez donc toujours prêts, et ce dès le début à raser la catapulte de Cœur de Lion, car ce dernier n’hésitera pas à bombarder vos constructions.

Les catapultes poseront en effet un réel problème, et Cœur de Lion orange n’hésitera pas non plus à vous bombarder depuis sa colline, et il n’y a pas grand chose que vous pourrez faire contre ça.

Se développer ici ne sera pas trop difficile, vu que vous êtes à côté de palmiers et d’un oasis. Le problème principal sera de gagner de l’or. Pour cela, utilisez à fond le faible gisement de fer disponible en face de votre donjon. Il est probable que les hallebardiers ennemis viendront couramment attaquer vos gisements de fer, avant de tenter de « nettoyer » vos tours rondes. Placez pour cela vos spadassins européens au pied de la tour ronde au nord, qui cueilleront comme il se doit les hallebardiers de Cœur de Lion orange, qui viendront assez rarement.

En effet, outre le problème qui sera, je l’espère, vite éradiqué des catapultes, c’est celui des hallebardiers qui se posera également, plus particulièrement des groupes d’hallebardiers qu’enverra couramment Cœur de Lion jaune dans l’espoir de nettoyer votre tour ronde. Soyez donc toujours alertes. Pour repousser ces troupes, vous n’avez qu’à faire un trou dans l’escalier permettant d’accéder à la tour ronde, faisant retrousser chemin aux hallebardiers.

Les hallebardiers ennemis retrousseront chemin si vous les empêchez d’accéder à votre tour ronde. Si vous êtes trop lents à réagir, vous ne pourrez cependant pas détruire l’escalier, car les ennemis seront trop proches. Il n’y a alors plus qu’à espérer que les spadassins européens seront là pour vous sauver…

Qui plus est, Cœur de Lion jaune n’hésitera pas non plus à vous attaquer, utilisant spadassins européens, archers européens, catapultes, hallebardiers et même tunneliers. Une attaque classique, en somme. Cependant, les catapultes s’attaqueront prioritairement à vos constructions, cherchant à raser le village. Il faut donc impérativement les démolir.

Enfin, un autre problème peut se poser avec la tour carrée de Cœur de Lion jaune qui contient un mangonneau. En effet, si vous avez placé votre tour ronde un peu trop près du château de l’ennemi, il y a de fortes chances pour que son mangonneau vous bombarde.


Le problème urgent du mangonneau. Construisez vite un trébuchet pour améliorer vos chances de victoire.

Si vous êtes confrontés au mangonneau de plein fouet, vous serez peut-être plus enclin à rapidement construire un trébuchet pour le démolir. Il faut de toute façon impérativement raser les tours carrées de Cœur de Lion jaune pour pouvoir vous implanter dans les gisements de pierre. C’est là qu’est la clef de la victoire. S’approprier cet important gisement de pierre vous permettra en effet de rapidement augmenter le nombre de tours rondes, et de pouvoir faire une véritable défense, et donc un vrai château.

Cependant, si vous placez vos carrières comme ça, les mangonneaux de Cœur de Lion jaune et ses balistes feront de la charcuterie, d’où l’utilité de les démolir.


Une image qui fait plaisir, et qui est souvent longue à venir

surprise. Cependant, quand vous aurez placés de nombreux Le plus important dans cette mission est de ne pas se décourager. Du moment que vos tours rondes sont encore en état et que vos ateliers continuent à produire, et que vous avez encore des postes de bûcherons qui fonctionnent, vous pouvez toujours gagner. Le mieux à faire dans cette mission est de sauvegarder progressivement, au cas où vous seriez subitement piégés par un groupe d’hallebardiersarbalétriers dans la tour ronde, les hallebardiers ne seront plus un problème, car ils se feront tous tuer.

Il s’avèrera peut être assez long de démolir les tours carrées. Contre les balistes, appliquez le piège du bûcheron qui fonctionne à merveille. Une fois les quatre tours carréesde Cœur de Lion jaune vaincues, implantez-vous rapidement dans le gisement de pierre, pour obtenir rapidement suffisamment de pierre afin d’obtenir une défense vorace, et de réussir le challenge de cette partie.

Je répète encore une fois qu’il faut être très rapide dès la première minute du jeu, de rapidement construire les fermes, les postes de bûcherons, mais surtout d’abord les ateliers et les tours rondes et au moins une mine de fer. Si vous tardez trop, vous serez vite débordés avec les multiples assauts des Cœurs de Lion.


Une image qui sonne comme une réussite. Avec une telle défense, vous ne craignez plus grand-chose.

Une fois ce stade atteint, il faut maintenant songer à l’attaque. Plusieurs méthodes s’offrent à vous. Vous pouvez construire des mangonneauxet bombarder la défense de Cœur de Lion jaune jusqu’à n’en laisser que des ruines. Cœur de Lion orange sera plus facile à démolir. Il faudra cependant préalablement raser ses deux tours carrées comprenant des mangonneaux, puis envoyer tous les arbalétriers que vous avez produits pour vous défendre (environ une centaine), pour qu’ils matent rapidement l’armée de Cœur de Lion. Les spadassins européens n’auront qu’à terminer le travail.





Retour sur la piste

Copyright © La Bible des Templiers (Stronghold Inside) 2015 
Toute reproduction du contenu et des graphiques de ce site est strictement interdit.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site