Saladin Alone

 




Dans cette complexe mission, vous êtes encerclés, et il faudra donc bien rapidement vous débarrasser des effectifs ennemis. Pour cela, il va falloir utiliser la technique du rush en choisissant le bon adversaire. Vous avez le choix entre le Calife et le Porc. Des deux, le Porc sera le plus facile à tuer. Contre le Calife, vous n'y parviendrez pas, car il se développera bien plus vite que le Porc. Envoyez donc une quarantaine de massiers pour tuer l'ennemi. Faites très attention à ne pas dépenser tout votre or contre lui, car vous devrez rapidement vous développer par la suite ; les ennemis ne vous attendront pas.

Passez ensuite la vitesse du jeu à 20... et sortez le grand jeu.

Il va ici falloir se développer en vitesse grand V, à toute allure, et sans tenir compte de la défense, ainsi qu'ériger une muraille robuste, car les balistes incendiaires et les catapultes du Calife ne tarderont pas à se faire entendre, de même que les troupes du Wazir et les assassins du Nizar. Il faudra donc se dépêcher de construire une tour ronde équipée d'une baliste et d'arbalétriers, le tout après avoir bien entendu fait une ville correctement développée (placez au moins les bases de votre ville : les ateliers (au moins vingt en tout), les mines de fer, carrières, postes de bûcherons, fermes, ainsi que quelques infrastructures supplémentaires si besoin est).
 
Défendez très rapidement votre tour ronde, malheureux !

C'est maintenant que la partie se complique. Les ennemis ne vont pas tarder à vous attaquer de tout côté, d'où la nécessité de s'être développé à grande allure. En effet, les archers montés du Wazir et les spadassins arabes de ce dernier et de l'Emir vont débarquer à toute vitesse. utilisez alors vos massiers restants pour tuer ceux qui traverseraient les lignes. Dès que le mur sera fait, positionnez ensuite vos massiers sur le mur pour tuer rapidement les assassins du Nizar pendant que vous ferez les double créneaux. N'oubliez également pas de défendre l'arrière du château, et d'y mettre également des arbalétriers, car l'Emir n'hésitera pas à attaquer par là une fois que Saladin sera hors d'état de nuire.
 
Saladin se fera raser rapidement... mais mettra énormément de temps à mourir
 
Il faudra défendre cette position. Vous pourrez également annexer le gisement de pierre disponible, mais gare aux assauts ennemis !

Le point le plus dur de la mission sera cependant de défendre le front nord. Contentez-vous dans l'immédiat de faire quatre tours rondes pour s'occuper des armes du Calife, du Wizar et de l'Emir, ainsi que les doubles créneaux avant de commencer la construction de nouvelles tours rondes afin d'y mettre les mangonneaux. Il s'agit de prendre son temps dans cette mission ; n'essayez pas de dégommer le Calife dès le début, mais de s'assurer de ne pas vous faire dégommer. Faites ainsi des tours rondes couvrant toute la superficie de votre mur, les assassins du Nizar ayant la fâcheuse habitude d'attaquer les sections de la muraille où il n'y a pas grand chose.
 
Vous pourrez créer des carrières ici, mais vous devrez vous heurter à l'opposition ennemie !
 
Saladin ne sera plus que l'ombre de lui-même...
 
Il fallait s'y attendre, Saladin fait définitivement parti de la "vieille école" et n'avait aucune chance

Lorsque Saladin sera mort, vous devriez avoir une défense stable, de même que l'économie (qui se doit cependant de l'être depuis le début de la partie), et donc vous devriez déjà bombarder le Calife. A partir de là, la mission ne présente plus de grandes difficultés.

Le risque à craindre lors de votre développement vient bien entendu des assassins ou des troupes qui s'infiltrent. N'hésitez pas à embaucher rapidement des massiers pour mater les infiltrations néfastes, et à renforcer ensuite le nombre d'arbalétriers.

Au bout d'un certain temps, le Calife sera massacré

Avec une quarantaine de massiers, vous vous débarrasserez aisément du Calife

Il ne reste plus qu'à à se débarrasser des autres, ce qui ne sera pas non plus de la tarte. En effet, il faudra au moins utiliser 200 massiers pour pouvoir massacrer les assassins du Nizar et décapiter ce dernier. L'Emir sera cependant le Seigneur avec lequel vous aurez le plus de difficulté.
 
Vous vaincrez le Nizar sans problème si vous vous en donnez les moyens

Il faut ensuite s'occuper de l'Emir. Contre lui, le mieux est d'attendre qu'il attaque. A ce stade de la partie, il doit en effet disposer de centaines et de centaines de troupes, et utilise beaucoup de ses spadassins arabes et archers montés pour ses assauts, tel un Abbé en herbe. Il est là aussi préférable d'utiliser bien plus de 200 massiers (250 environ). Lors de l'attaque, méfiez-vous aussi des ingénieurs à huile bouillante de l'ennemi qui peuvent toujours avoir le dernier mot et massacrer toutes vos troupes, problème fâcheux.

Il m'a fallu deux attaques d'affilée pour venir à bout de ce chien (une première attaque comprenant 180 massiers, et une autre de secours 70/80).
 
Avec de la patience et sans lâcher prise, vous finirez par venir à bout de l'Emir

Contre le Wazir, il est préférable de construire préalablement une tour ronde à côté de son château pour démolir ses balistes incendiaires et assurer une couverture pour votre armée. En effet, contre lui, envoyez tout bonnement tout vos arbalétriers pour le massacrer. Il ne restera plus qu'à l'achever.
 
Placez une tour ronde avec de multiples arbalétriers en guise de protection avancée
 
Envoyez ensuite l'intégralité de votre armée pour massacrer l'ennemi
 
Sans armée, le Wazir ne résistera plus longtemps





Retour sur la piste


Copyright © La Bible des Templiers (Stronghold Inside) 2015 
Toute reproduction du contenu et des graphiques de ce site est strictement interdit.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site