Campagnes Historiques



 

 Chapitre 1 l'appel aux armes

 

 Niveau 1 : Nicée, arrivée en Terre Sainte  / Objectif : Obtenir 450 pièces d'or

Le tout premier niveau du jeu n'est pas retenu par sa difficulté. C'est le niveau le plus facile du jeu (autant dire que si vous êtes déjà bloqués dessus, ça risque d'être dur...Le premier objectif est de s'emparer de la ville.
Les défenses ennemies sont constituées de quelques frondeurs. Les murs sont en lambeaux, et vos archers ont une portée de tir largement supérieure à celle des simples frondeurs. Utilisez donc vos archers pour tuer d'abord les frondeurs sur le mur, puis ceux près du feu de camp. la ville est ensuite à vous.
Placez rapidement le grenier, et mettez plusieurs postes de bûcherons près des arbres, ainsi que quelques pommeraies (puisqu'il n'y a que ça de disponible), mais ne lésinez pas sur les abris de chasse, à placer près du grenier.
Plusieurs solutions s'offrent à vous pour obtenir de l'or. Cette misison est en somme une sorte de tutorial vous expliquant de façon assez sommaire le moyen d'obtenir de l'or. Il y a deux solutions, le mieux est donc d'utiliser les deux à la fois.
Pour commencer, placez une carrière avec plusieurs longes à boeufs, et installez rapidement un marché. N'hésitez pas à construire plusieurs carrières, ce qui, fatalement, impliquera de construire une masure.
Revendez ensuite la pierre dans le marché, et vous aurez rapidement les 450 pièces d'or.

 

Niveau 2 : Héraclée, voyage vers le sud  / Objectif : Amasser 300 Pains 

Dès le début du niveau, détruisez les deux fermes à blé qui brûlent afind 'éviter tout incendie qui ruinerait vos champs. Puisque cette mission vous oblige à amasser du pain, il faut d'ores et déjà stopper l'approvisionnement de pain dans le grenier. Stoppez donc l'approvisionnement en pain, et coupez votre oasis en deux. Mettez d'un côté des pommeraies, et de l'autre des fermes à blé. 
Construisez également un moulin pour commencer, puis plusieurs boulangeries. Il faut maintenant vous préparer, car ce niveau n'est pas aussi tranquille que l'autre. Des pillards (des archers montés) viendront vous embêter. Les archers arabes ont pour objectif de se déplacer un peu partout, et sont donc des cibles mouvantes assez difficiles à toucher. Ils se déplacent dans votre oasis, tuant vos fermiers, et empêchant ainsi toute production. 
Pour les stopper, vous pouvez créer des lanciers ou des archers. 
Songez également à construire plusieurs greniers (vous devrez de toute façon en construire deux, quoi que vous fassiez). Le mieux contre les archers montés est d'utiliser votre Seigneur, qui les tuera sans peine avec sa lourde hache. De plus, son armure est quasiment indestructible contre les flèches des archers arabes. Son seul défaut est sa lenteur, mais ce défaut est largement compensé par la rapidité à laquelle il tuera les ennemis. N'hésitez pas à l'utiliser comme ultime moyen de secours. 
Si la nourriture en pommes commence à manquer (ce qui arrive, quand on atteint une population trop élevée), n'hésitez pas à libérer l'approvisionnement en pain. Si vous avez fait une quarantaine de boulangeries (ce qui implique environ cinq moulins, et donc une quinzaine de fermes à blé approximativement), les 300 Pain ne devraient pas tarder à arriver
com: n'ésité pas a recommencer si l'énemie détruit votre éconmie.



Niveau 3 : Antioche, le contre-siège  / Objectif : Eliminer toutes les unités ennemies 

Ce niveau impose déjà par rapport à sa tenace difficulté, comparé aux deux précédentes missions. Vous allez être plongés au coeur de la guerre, et la situation est loin d'être la meilleure. Vous ne pouvez pas faire de marché, et il n'y a pas de gisements de pierres. Avec la pierre disponible, commencez par réparer le corps de garde et les deux tours qui l'entourent. Votre oasis est ridiculement petit, et vous ne pouvez faire que des pommeraies (des fermes qui prennent beaucoup de place). Vous devrez donc effectivement compter sur la religion. Ne changez jamais le mode d'approvisionnement du grenier. Il est très bien en "Demi-rations".
De plus, il ne faut pas avoir une trop grande population, car vous atteindrez rapidement la famine. Commencez par faire une autre chapelle, puis par faire des ateliers d'archerie et des ateliers de forgeron ainsi que des ateliers d'armurerie. Ne vous occupez pas de produire des lances, les lanciers ne sont d'aucune utilité. N'hésitez pas à vous servir du gisement de fer à proximité du château.
Faites plusieurs ateliers d'archerie (environ cinq, au début, et faites des impôts pour gagner un peu de sous). Il faut placer les archers d'abord sur les hautes tours de la muraille la plus à l'ouest, et de celle la plus au nord. Quand l'ennemi attaque, dépalcez la plupart de vos troupes vers le flanc le plus proche de l'endroit où les troupes apparaissent.
Les mines de fer serviront de diversion aux spadassins arabes, qui s'en prendront d'abord à elles. N'hésitez pas à faire sortir vos spadassins européens pour affronter les spadassins arabes des ennemis. Un spadassin européen est plus puissant au corps à corps q'un spadassin arabe, mais il est beaucoup plus lent. L'astuce est donc d'en laisser un petit groupe aux mines de fer, afin de tuer les spadassins arabes, ou d'au moins considérablement baisser leur rang. Gardez toujours des spadassins européens en réserve, au cas où l'ennemi s'attaquerait à vos murs.
Une brèche serait une catastrophe.
De plus, si vous avez suffisamment d'or, vous pourrez également faire quelques lanciers, mais ceux-ci ne deront pas combattre les spadassins arabes (à moins d'avoir un large avantage numérique). Les lanciers devront donc être placés en retrait, mais prêt à intervenir au moindre moment (afin de tuer les archers arabes de l'ennemi, par exemple, ce qui permettrait à vos archers de ne s'occuper que des spadassins arabres).



Niveau 4 : Krak des chevaliers, le siège d'Arqua  / Objectif : Amasser 50 Bières 

Commencez par placer votre donjon en haut de la colline. Les gisements de matière première sont en effet au pied de la colline, et un vaste oasis est disponible (qu'il faudra défricher avec une bonne quinzaine de bûcherons environ). L'objectif est d'amasser de la bière.
Pour cela, commencez par faire une ferme à blé et une ferme à houblon, puis augmentez le nombre. Faites environ quatre fermes à blé, et deux ou trois fermes à houblons. Les fermes à blé sont le plus important. Démarrez assez rapidement la production de pierre, en faisant deux corps de garde. Assez facile à choisir : chacun devra être placé au pied des pentes qui permettebnt de gravir la colline, et il y a deux pentes.
N'oubliez pas de faire des mines de fer, et de revendre le fer : ce sera votre gagne-pain. Qui plus est, le fer vaut très cher, et vous permettra de rapidement vous enrichir. Avec cet argent, achetez par exemple de la pierre pour faire rapidement des tours de guet, ou pour fortifier vos murailles, ou encore mieux, pour créer de nouveaux ateliers.
Vous ne pouvez utiliser que des archers ou des lanciers. Le mieux est de répartir vos archers en deux groupes, et d'en mettre un sur l'un des corps de garde, et l'autre sur l'autre. Séparez également vos lanciers en deux, et placez-les sur les pentes. Ordonnez-leur d'attaquer les troupes ennemies lorsqu'elles sont à proximité (tuez en priorité les spadassins arabes, qui voudront détruire vos constructions).
Au début de la partie, la nourriture devrait commencer à manquer (le blé est assez lent à démarrer). N'hésitez pas à faire deux pommeraies en attendant que le blé démarre. Vous pourrez ensuite supprimer et remplacer les pommeraies par des fermes à blé, ou à houblon. Quand vous aurez du houblon, faites des brasseries.
N'hésitez pas à considérablement vous développer, quitte à atteindre une centaine d'habitants (ce qui est très facile à faire, quand on a le doigt qui clique vite). La nourriture ne psoe aucun problème si vous utilisez le pain sans retenue (la farine est très vite produite en grande quantité).
Les attaques ennemies sont cependant de plus en plus fortes, et il faudra donc songer à avoir une défense qui s'améliore de plus en plus vite. Vous ne pouvez faire que des archers, alors faites de nombreux ateliers. Faites également des spadassins européens que vous positionnerez près des corps de garde, afin de les envoyer attaquer les spadassins arabes ennemis.

 

Niveau 5 : Jérusalem, l'assaut final / Objectif : Tuer le seigneur ennemi 

Ce niveau, le dernier de la première campagne historique, a pour objectif de vous apprendre les bases d'un siège.
L'objectif est de tuer le seigneur ennemi dans un laps de temps assez court. Pour réfléchir à vos stratégies, il vaut mieux y réfléchir en mode "Pause". Il faudra se servir des deux beffrois (ou tours de siège), qui, placés contre le mur, actionnent une trappe qui permet de passer.
Le seul problème est que l'ennemi dispose d'un bon nombre de lanceurs de feu, et qu'il faut impérativement les supprimer. Vous n'avez pas besoin de tous les tuer, il ne faudra tuer que les plus dangereux. Commencez donc par tuer ceux situés sur le petit corps de garde, ainsi que ceux au sud. Avec vos deux cavaliers, attaquez la tour de guet située au nord du corps de garde, afin de la détruire, et d'ouvrir un passage.
Synchronisez bien entendu l'attaque des archers et celle des cavaliers afin d'économiser du temps.
La brèche faite, sélectionnez tous vos spadassins et envoyez-les attaquer le seigneur ennemi. Avec vos lanciers, filez également attaquer l'ennemi. Essayez de tuer son lanceur de feu pour plus de tranquillité, et servez-vous des archers en les plaçant sur le corps de garde pour qu'ils s'occupent des archers (ou, tout du moins, qu'ils se prennent quelques flèches, bien que les spadassins soient quasiment insensibles à ce genre de coups).
Vous terminez ainsi la première campagne historique.

 

 

 

 

Chapitre 2 - La conquête de Saladin


Niveau 1: Damas, l'assise du pouvoir  / Objectif : Eliminer toutes les unités ennemies 

La deuxième campagne historique du jeu nous plonge dans la seconde croisade, où le gagnant fut sans conteste l'empire turc qui, dirigé par Saladin, réussit à reprendre la ville de Jérusalem des chrétiens, avec une armée, dit-on, de vingt milles hommes.
Il est donc tout à fait naturel que cette campagne ne soit qu'une série de missions de conquêtes, où vous incarnerez Saladin dans sa reconquête d'Israël.
La première mission vous oblige à éliminer tous les ennemis. Vous avez pour cela, une dizaine d'archers arabes, une centaine de frondeurs et, le pilier de l'attaque, un bélier. Le plus sage est bien entendu de ne pas attaquer de front, ou vous êtes condamnés. Il faut se servir sagement du bélier pour faire une brèche.
Pour les débutants, je conseille de se servir du bélier et d'attaquer le mur situé sur la gauche du château, derrière la tour carrée. Pour le reste, une technique plus efficace consiste à essayer de détruire la tour carrée avec le bélier. Il faudra cependant faire diversion, car les archers arabes ennemis pourront démolir votre bélier avant que la tour ennemie ne soit tombée.
Pour cela, sélectionnez vos propres archers arabes, et faites les avancer vers la tour jusqu'à ce que les ennemis puissent les toucher. Pendant ce temps, faites monter votre bélier. Aucune flèche ne le touchera, les ennemis étant occupés à tuer vos unités. Cependant, si vos unités restent statiques, elles se feront rapidement massacre, et votre bélier sera rapidement pulvérisé.
Sélectionnez donc vos archers arabes et déplacez-les afin d'économiser beaucoup de temps. Les ennemis n'arrêteront pas de tenter de tuer vos archers (qu'ils y arrivent ou pas n'est pas l'essentiel). L'important est que la tour tombe.
Ensuite, sélectionnez vos frondeurs et faites-les avancer dans l'enceinte du château. Ils massacreront les propres frondeurs et spadassins arabes de l'ennemi qui sont sur le grand corps de garde. Ordonnez ensuite aux frondeurs d'aller attaquer les archers ennemis dans l'autre tour. Ces derniers morts, tuez tranquillement els quatre derniers ennemis qui attendent patiemment en-haut du donjon que la mort vienne les prendre.

 

Niveau 2 : Kérak, la punition de Renaud de Châtillon  / Objectif : Détruire la cathédrale 

Dans cette mission, vous avez deux nouvelles unités : les assassins et les spadassins arabes. Vous avez également de nombreux frondeurs. L'objectif de la mission est de détruire la cathédrale, qui se trouv edans la ville. Pour cela, il faudra passer le mur. Mais un combat vous y coûtera la vie. Le mieux est donc d'utiliser sagement vos assassins.
Pour cela, il faudra permettre aux assassins d'accéder au grand corps de garde de l'ennemi, afin qu'ils l'ouvrent, permettant ainsi à vos propres troupes d'y aller. Le seul problème est qu'il y a deux spadassins européens qui patrouillent. Il faudra donc choisir le bon moment pour fire monter vos assassins. De plus, le temps s'écoule très vite.
Commencez par envoyer les trois assassins sous le mur, et faites-les monter dès que les deux spadassins européens ont atteint le corps de garde et en ressortent. Vous devrez théoriquement passer juste après leur passage. Envoyez alors vos frondeurs près du corps de garde, afin qu'ils servent de diversion.
Pendant ce temps, envoyez vos assassins sur le corps de garde pour l'ouvrir, puis envoyez-les attaquer les arbalétriers et les archers de l'ennemi. Ordonnez ensuite à vos spadassins arabes de filer à l'assaut.
Si jamais les deux spadassins européens repassent sur le corps de garde, cela le refermera. Veillez donc à laisser un assassin, ou un frondeur en vie de l'autre côité de la muraille pour l'envoyer sur le corps de garde, ce qui le rouvrira.
Une fois que vos spadassins arabes seront passés, envoyez-les attaquer la cathédrale. Les deux spadassins européens qui la protégent seront rapidement éliminés.
Il ne vous reste plus qu'à la détruire.

 

Niveau 3 : Alep, la consolidation du pouvoir  / Objectif : Tuer le seigneur ennemi 

Vous allez pouvoir piloter une nouvelle unité arabe. Cette unité est la plus faible du jeu. Il s'agit bien entendu de l'esclave. L'esclave se balade torse nu, et sa résistance est donc très faible (une suele flèche suffit à tuer un esclave). Cependant, les esclaves peuvent changer le cours d'une bataille, comme vous allez le voir lors de ce niveau. La seule condition est de bien les employer... et donc d'être un fin stratège.
Les troupes adverses sont très dangereuses, surtout les spadassins européens qui peuvent facilement vous charcuter. Vos assassins seront encore une fois votre seule chance de victoire, mais ils devront être utilisés à deux reprises, car il y a cette fois-ci deux murailles, la première étant la plus facile.
Envoyez donc vos assassins tout à droite, et faites-les monter le plus loin possible, afin que les archers arabes situés sur la tour de guet ne puisse les toucher. Dès que vos assassins auront gravi le mur, tuez les archers, puis les arbalétriers sur le grand corps de garde, et enfin les archers arabes sur l'autre tour de guet.
Mettez ensuite vos frondeurs sur le grand corps de garde, et sélectionnez environ la moitié de vos esclaves pour mettre le feu aux nombreuses masures de la ville, où sont éparpillées les spadassins. Répartissez vos esclaves en les divisant en plusieurs groupes, et attaquez à différentes sections.
L'objectif est de tuer le plus possible de spadassins européens (il y en a bien une vingtaine, sinon plus...) en les faisant brûler avec l'incendie générale que vous devez chercher à provoquer en provoquant plusieurs départs d'incendie.
Achevez les soldats survivants avec vos frondeurs, en faisant revenir les esclaves survivants (s'il y en a, les esclaves sont une arme à double tranchant).
Il faut maintenant passer la seconde muraille. Il faudra donc se servir à nouveau des assassins. Faites-les passer sur le flanc gauche de la seocnde muraille, située donc vers le haut (attendez qu'il n'y ait plus de masures avant d'y aller).
Malheureusement, il y a un rapide problème. Un muret bas empêchera en effet vos assassins de progresser. Faites-les donc descendre du côté de l'ennemi, et faites-les remonter après le petit muret. En théorie, le grand corps de agrde devrait protéger vos assassins des arbalétriers. Sinon, servez-vous des frondeurs comme diversion, mais les frondeurs ne tiendront pas longtemps.
Avec les assassins, allez rapidement tuer les derniers arbalétriers, et envoyez le reste de vos esclaves enflammer le petit coin de masures où se cachent quelques spadassins européens, afin de diminuer les dernières troupes ennemies. S'il vous reste des frondeurs, envoyez-les attaquer les trois spadassins européens qui servent de garder du corps à l'ennemi, mais envoyez surtout vos spadassins arabes à l'assaut. Envoyez également les assassins survivants (s'il en reste), et le Seigneur ennemi devrait trépassé, non sans peine.



Niveau 4 : Les cornes d'Hattin, bataille sur la colline  / Objectif : Tuer le seigneur ennemi 

Cette mission prête déjà à sourire dès que l'on voit le commentaire donné par les développeurs, qui vous parlent de "force comparable" en parlant de l'armée européenne et l'armée turc. Cependant, les chrétiens sont bien plus nombreux que vous, mais sont déprimés, ce qui représente un avantage de taille, car ils adopteront une stratégie purement défensive, et n'essayeront pas de contre-attaque.
Quoiqu'il en soit, il faudra s'armer de patience, car ce niveau risque d'être assez long...
Vous allez devoir vous servir de deux nouvelles unités : les lanceurs de feu et les archers montés. Les archers montés seront le pilier de votre attaque, et même plus encore... Les lanceurs de feu serviront à enflammer la brousaille qui parcoure le château ennemi afin d'enflammer les nombreux spadassins européens de l'ennemi, même si vous n'en tuerez pas beaucoup...
Le mieux est d'attaquer par le flanc droit de la colline. Pour cela, allez tout à la droite de la carte et remontez lentement avec les frondeurs en arrière, et en ne prenant que les unités les plus rapides : les archers montés.
L'astuce est de tuer les ennemis par petit groupe avec les archers montés. Si vous attaquez d'un seul coup, les troupes ennemies ne feront qu'une bouchée de vous. Tuez au contraire les plus près possibles de vous (il y aura surtout les spadassins européens de l'ennemi, mais aussi un petit groupe de massiers et quelques hallebardiers).
Les spadassins européens seront assez long à vous tuer, et auront pour désagréable habitude de vous suivre. Quand cela se produit, ne les semez pas mais approchez-les des frondeurs et passez la relève aux frondeurs, en faisant en sorte que les spadassins européens poursuivent ces derniers (pour cela, approchez les frondeurs des spadassins européens pour détourner leur attention). Les frondeurs sont en effet plus dangereux que les archers montés contre les ennemis à proximité.
Une fois le premier groupe d'ennemis tués, remontez à l'assaut et attaquez-vous au second. L'objectif est de libérer le chemin pour que vos lanceurs de feu puissent mettre feu aux herbes, afin d'éliminer quelques spadassins européens (y en aura pas des tonnes, mais c'est mieux que rien).
Songez également à vous attaquer au petit groupe de massiers. Les massiers étant des unités rapides, vous aurez moins de temps de liberté, mais elles se feront plus rapidement tuer, ce qui, au final, est mieux.
Le premier conseil que je peux donner est de sauvegarder à de nombreuses reprises, et surtout d'y aller très lentement. Le passage le plus difficile sera l'élimination des arbalétriers qui entourent le donjon. Ils sont sur la muraille, et il faudra se les faire un par un, ce qui est très long, je le reconnais. Mais il faut être très prudent, car les arbalétriers, situés en hauteur, disposent d'une redoutable précision, et certains sont de plus protégés par la muraille.
Cependant, ne vous attaquez pas aux arbalétriers de la seconde muraille, ceux de la première seront amplement suffisants. Il faudra quelques fois tirer de trop loin pour les archers montés, qui enverront des paquets de flèches. Passez alors la vitesse du jeu à "90", car ce sera assez long avant que l'arbalétrier tombe.
Dès que tous les arbalétriers seront morts, n'oubliez pas de vous attaquer à ceux situés sur la gauche de la colline, près des gisements de fer, ainsi qu'aux spadassins européens qui se trouvent sur la gauche. Inutile de s'attaquer aux troupes dispersées sur les fermes (s'il vous reste des lanceurs de feu, vous pouvez cependant foutre le feu).
Une fois tous les arbalétriers éliminés, envoyez vos frondeurs attaquer le Seigneur, puis envoyez vos spadassins arabes. Ils devraient théoriquement réussir à tuer le Seigneur. Avant de les envoyer, cependant, sauvegardez pour voir si aucun arbalétrier n'arrive à les toucher.
Si cela se produit, chargez votre partie et allez massacrer cet arbalétrier avec vos archers montés.
Une longue mission donc, mais dont la difficulté n'est pas des plus terribles quand on est très patient et prudent....

 

Niveau 5 : Jérusalem, la reconquête de la Ville Sainte  / Objectif : Eliminer toutes les unités ennemies 

 Cette mission ne s'annonce pas des plus faciles, mais après tout, il s'agit de Jérusalem, quand même ! Autant dire que les défenses de la ville sont très bonnes. C'est surtout sa stratégie offensive qui est excellente. Les cavaliers sont très dangereux, et sont assez nombreux. 

Cependant, ces derniers attaquent par petit groupe. L'essentiel est de les tuer le plus vite possible, et de protéger impérativement vos balistes incendiaires, qui vous seront largement utiles quand vous aurez survécu à l'assaut des cavaliers.
Pour commencer, sélectionnez votre armée et placez-les au sud-ouest, entre les énormes rochers. Placez les balistes incendiaires vers le sud, et positionnez vos lanceurs de feu vers l'avant, afin qu'ils jettent des flammes sur les cavaliers. Répartissez ensuite vos archers montés et vos archers arabes en arrière (ce sont les plus vulnérables), puis les spadassins arabes et les assassins devant. Ils auront pour tâche de bloquer l'ennemi.
Les cavaliers attaqueront également par le sud (en allant sous les rochers). Il est donc sage de placer vos lanceurs de feu à proximité de ce point de passage, pour que leurs jets de feu touchent les cavaliers. Le mieux est de retenir suffisamment longtemps les cavaliers (avec vos assassins ou spadassins arabes, par exemple) pour qu'ils prennent feu.
Faites cependant attention à ce que vos soldats ne prennent pas feu.
Vous devrez donc défendre l'avant mais aussi l'arrière de votre position. Le mieux serait de se caler dans un coin, mais les cavaliers se rejoindraient alors et attaqueraient de tous les côtés. Ils sont au contraire gênés par les rochers qu'ils ne peuvent passer (enfin, en théorie...).
Le plus important est de ne pas perdre les balistes incendiaires. Il faut absolument préserver les huit, et donc empêcher le glaive de l'ennemi de frapper. Il faudra peut-être recommencer plusieurs fois la partie (la première fois que j'avais fait ce niveau, j'ai bien du le faire une bonne quinzaine de fois avant que les ennemis ne puissent enfin plus me détruire mes balistes).
Le reste de la mission ressemble à une sorte de conte de fée.
Commencez par "nettoyer" les tours avec vos balistes incendiaires en tuant les archers et les arbalétriers, qui ne résisteront pas longtemps. Il faut ensuite détruire les réservoirs d'eau et déclencher un superbe incendie afin d'espérer faire flamber les troupes ennemies.
Il y a en tout trois réservoirs d'eau. S'il vous reste des assassins et des archers arabes, prenez possession d'un grand corps de garde pour y placer vos archers arabes et faire feu sur les massiers. Les massiers devraient, en théorie, attaquer les archers arabes, et donc, atterrir sur le toit du grand corps de garde. De là, vos balistes incendiaires devraient sans problème les tuer.
Avant d'attaquer les massiers, veilelz cependant à faire descendre votre assassin. Une fois les massiers morts, attaquez le grand corps de garde avec toutes les troupes restantes, et essayez d'enflammer les réservoirs d'eau avec vos balistes. Vous devriez pouvoir en détruire au moins un sans problème, les deux autres risquent de poser plus de difficulté (enfin, je suppose...).
Quoiqu'il en soit, l'incendie n'est pas nécessaire. Mais ça fait toujours mieux, et des soldats ennemis pourraient être tués pendant l'opération.
De toute manière, il faut faire entrer vos balistes incendiaires dans Jérusalem, pour pouvoir attaquer le toit du fort, et ainsi tuer les massiers et les spadassins européens qui s'y cachent. De même, vous pourrez ainsi tuer les deux archers qui sont en haut de la tour sur la droite de Jérusalem.

 

 

 

  Chapitre 3 - la croisade des rois

 

 Niveau 1 : Château Belvoir, moyens dilatoires / Objectif : Eliminer toutes les unités ennemies 

La troisième campagne historique du jeu nous plonge dans la troisième croisade (qui est, comme tout le monde le sait sûrement, la revanche des chrétiens, dirigés par plusieurs monarques chrétiens comme Barberousse et Coeur de Lion, contre les turcs, dirigés par Saladin), mais du côté des chrétiens, cette fois. Il va donc falloir remarcher à nouveau vers Jérusalem.
La première mission vous offre des murailles déjà faites, avec des murs crénelés et des escaliers. Rajoutez cependant un petit corps de garde au nord de la construction, vers le gisements de fer et de pierre (mettez le corps de garde au-dessus du grenier et des deux masures). Vous pouvez sans hésitation détruire les pommeraies pour les remplacer par des fermes à blé et des fermes à houblon, qui sont bien plus rentables que les pommeraies (surtout le blé). Le houblon servira à faire de la bière, qui pourra être utilisé par les auberges pour offrir un bonus de popularité afin de mettre des impôts. Créez rapidement une guilde des engeigneurs (ou ingénieurs) puis faites sur les tours carrées des balistes. Mettez ensuite vos ingénieurs dessus pour la rendre opérationnelle. Songez à construire d'autres toursaux différents endroits de la muraille où se rejoignent les murs.
Vous pouvez refaire des tours carrées, mais les tours rondes sont plus résistantes. Elles coûtent cependant 40 Pierre, et les tours carrés 35. Cela dit, avec plusieurs longes à boeufs pour une seule carrière .
N'hésitez pas à revendre le surplus de pierre.
Dès le début, faites rapidement un atelier du tanneur en cuir, et faites de nouveaux ateliers d'archerie en leur ordonnant de produire des arbalétes (ce qui implique de construire d'autres ateliers du tanneur en cuir). Si vous commencez à manquer d'or, faites comme indiqué précédemment, revendez la pierre (ou encore mieux, le fer, qui rapporte également assez rapidement un bon millier de pièces d'or). Faire des productions d'infanteries ne sera pas très utile, à moins que l'ennemi ne réussisse à faire une brèche dans vos murs.
Par précaution donc, faites quand même une production de spadassins européens, mais concentrez-vous sur les arbalétriers.
Développez-vous sur la gauche et la droite, puisqu'on ne sait pas de quel côté attaque l'ennemi. Vous pouvez également développer votre défense de bas en haut, mais songez à ne pas la faire d'un seul côté car, si l'ennemi attaque du côté opposé, le temps de déplacer toutes vos troupes, il aura peut-être eu le temps de faire de gros dégâts. Songez cependant à déplacer toutes vos troupes vers l'endroit où apparaît l'ennemi (vous avez un rapide laps de temps au début de chaque attaque pour créer rapidement votre stratége).
Lors des attaques ennemis, détruisez en premier les armes de siège à l'aide des balistes. S'il n'y en a pas, les balistes se feront en plaisir de mettre en pièce les soldats qui attendent éloignés. Placez de préférence les arbalétriers en haut desz tours, pour bénéficier d'un avantage de hauteur qui augmente leur précision et leur défense.
Attention ! Lors de la dernière attaque, il peut arriver que certains ennemis restent en retrait, et ne se décident pas à quitter le terrain .Ce sera alors à vous de les tuer.
Pour cela, au lieu d'envoye rtous vos soldats se faire massacrer, faites une nouvelle muraille le plus loins possible de votre château (et donc le plus près possible des ennemis), mettez-y deux tours rondes que les ennemis ne peuvent atteindre, et un stock suffisant d'arbalétriers.
Envoyez également vos spadassins européens pour augmenter vos chances de les tuer.

 

 

Niveau 2 : Tyre, à la limite / Objectif : Amasser 1 500 Pain 

On le comprend dès qu'on voit la quantité de pain à amasser, cette mission ne vas pas être de la tarte. Effectivement, elle vous promet quelques revers assez pénibles, mais est loin d'être irréalisable, puisque je l'ai moi même terminé (non sans certaines difficultés au début, j'en conviens parfaitement). 
Vous l'aurez compris : l'objectif de cette mission est de vous apprendre à parfaitement gérer la nourriture. 
Vous allez devoir consacrer tout les oasis, qui sont dispersés sur toute la carte à produire non seulement du blé, mais aussi une autre nourriture, car il faudra couper l'alimentation en pain. Le mieux est donc de faire des fermes laitières à proximité du château (et donc, de votre grenier) et de ferme les fermes à blé sur les oasis éloignés. La difficulté vient également des attaques arabes, qui sont d'abord de quelques petites patrouilles pour finir en grosse et énorme armée qui répandent le chaos et la mort. 
Les gisements de fer et de pierre sont de plus assez éloignés, il faudra donc mettre de nombreuses carrières et de longes à boeufs ainsi que de mines de fer pour ne pas souffrir de pénurie (essayez de remplir le mieux possible et le plus possible l'espace, sans toutefois "boucher" les passages permettant d'accéder à d'autres mines de fer...). Faites également au moins deux réservoirs d'eau à chaque oasis, car les ennemis auront avec eux des esclaves. Avec le fer, faites des massiers, et positionenz-les à vos oasis pour tuer les esclaves des ennemis, ainsi que les lanceurs de feu. Protégez également vos carrières avec des spadassins européens pour tuer les spadassins arabes qui viendront vous attaquer. Protégez de même votre château avec des arbalétriers. 
Une fois que la défense du château sera suffisante, faites des tours à côté des oasis et mettez-y des arbalétriers ainsi que des balistes pour mieux les protéger. Cependant, le temps que tout cela se mette en place, vous devriez essuyer quelques destructions de bâtiments. Songez donc à avoir une réserve en bois suffisante. Le problème qui se pose est maintenant celui de gagner de l'or. Il faudra donc également mettre des fermes à houblon (mais n'en mettez pas beaucoup, laissez le plus de culture possible pour les fermes à blé et les laiteries). N'oubliez pas de laisser beaucoup de place pour le grenier (il y aura au moins cinq ou six greniers, sachant qu'un grenier peut supporter 250 rations, comptez non seulement les 1 500 Pains mais aussi les autres rations). De même, si le fromage commence à manquer, réactivez l'approvisionnement en pain et désactivez celui du fromage. Quand le fromage aura considérablement monté, réinversez les rôles... 
Les attaques turcs deviendront de plus en plus dangereuses, il est donc nécessaire d'augmenter toujours le rendement de production des armes. Des simples attaques isolés d'arches montés, vous aurez droit à une armée d'assaut en règle, avec le groupe complet des unités arabes 
Il va falloir disperser toute votre défense sur tous els oasis de la carte (ce qui est d'ailleurs l'une des autres choses que cherche à faire apprendre cette mission : savoir disperser son armée pour protéger tous les points de votre château). 
Vous devrez également disperser vos massiers autour de l'oasis, en mode "Offensif", appuyé par quelques arbalétriers pour tuer les esclaves qui réussiront à les passer. N'hésitez pas à faire également des lanciers, car ils sont rapides à produire, et peuvent également stopper les esclaves efficacement. 
Vos arbalétriers serviront également à protéger les lanciers et les massiers des archers arabes de l'ennemi, qui viendront sûrement aider les esclaves. 
Vous pouvez également vous servir de massiers pour protéger les carrières, si vous trouvez les spadassins européens trop lents ou si vous avez trop de massiers... Quoiqu'il en soti, il vaut mieux empêcher l'ennemi de démolir à chaque coup vos carrières ou vos fermes, ou vous aurez énormément de mal à réussir la mission... 
Cependant, vous devrez d'abord développer la défense de votre château avant de protéger vos oasis (rassurez-vous, on a théoriquement largement le temps). Et la nourriture ne pain devrait monter assez vite, si vous avez construits de nombreux moulins, et donc, de très nombreuses boulangeries. Faites en sorte qu'il ne reste au grand maximum qu'une dizaine de sacs de farine dans votre réserve, et ça devrait aller assez vite. 
De même, n'hésitez pas à passer en "Demi-rations" (si vous avez un bonus "+8" avec la bière, passez vos impôts à "-4"). Si vous avez beaucoup d'or, coupez alors tout approvisionnement en nourriture, et laissez tout augmenter (vous devrez alors enlever les impôts). Ainsi, si jamais une grave catastrophe se produit avec vos fermes, vous aurez suffisamment de réserve de nourriture pour pouvoir vous reconstruire.



Niveau 3 : Qonya, Frédéric Barberousse / Objectif : Tenir le siège 

Vous le comprendrez assez rapidement, la principale difficulté de cette mission n'est pas la gestion, mais bel et bien la défense de votre château. Les armées ennemies seront assez puissantes, et une excellente défaite est nécessaire. Commencez déjà par dépenser tout votre bois en augmentant le nombre de carrières et de longes à boeufs (une carrière en plus sera largement suffisant). Créez de nouvelles fermes à blé et de nouvelles fermes à houblon. N'hésitez pas à virer les pommeraies. Construisez également de nouveaux postes de bûcherons, mais délestez plutôt l'oasis pour les arbres qui sont tout autour du château. Changez également dès le début le mode des ateliers d'archeries en leur ordonnant de produire des arbalètes. Construisez donc deux ateliers du tanneur en cuir pour compenser. Faites aussi un marché et des brasseries.
Construisez deux nouveaux ateliers d'archerie (et donc, deux nouveaux ateliers du tanneur en cuir). Vous ne démarrez pas avec beaucoup d'argent, songez donc à revendre votre pierre (ce qui implique d'en faire beaucoup, n'hésitez pas à augmenter le nombre de carrières). Cependant, il est nécessaire de rajouter des murs pour protéger l'oasis et les carrières, car les ennemis commenceront par les détruire. Commencez donc par faire un mur qui doit empêcher à l'ennemi d'accéder aux gisements de fer (pour cela, plantez-le tout à gauche du chemin qui permet de monter aux gisements, et faites rejoindre cette muraille à votre propre muraille). N'oubliez cependant pas de mettre une muraille au nord du passage, car il y a un petit passage qui surprend désagréablement (j'en ai fait l'expérience). Collez un petit corps de garde sur cette muraille pour permettre à vos bûcherons de passer. Faites également une nouvelle muraille sur la droite. Pour cela, partez de la tour qui se trouve au coin nord-est de la muraille, et faites-la rejoindre le bord de la carte. Renforcez vos deux murs par des murailles crénelées, des escaliers d'accés, et mettez également sur l'autre un petit corps de garde (ou un grand, comme vous voulez). Vous avez également des ingénieurs avec de l'huile bouillante qui attendent près du chaudron. Postez-les principalement sur les tours du sud, car c'est par là que l'ennemi attaquera. N'oubliez pas de rajouter de nouvelles tours (principalement sur les nouveaux murs). Vous pouvez également maintenant vous servir des mangonneaux. Le mieux est d'en plaer sur la muraille qui protège le gisement de fer, car elle est très proche d'un panneau indicateur. Les mangonneaux pourront ainsi frapper dans le tas, et faire de sérieux massacres chez l'ennemi, puisque l'armée ennemie attend un peu avant d'attaquer (sûrement établit-elle une stratégie). Pendant ce temps, vos mangonneaux peuvent se régaler.
Cependant, songez à mettre des arbalétriers pour les protéger. De même, je ne me souviens plus si les murs se détruisent lorsqu'ils sont placés trop près du ponneau indicateur lorsque l'armée adverse arrive... Si quelqu'un pouvait confirmer ou infirmer ceci, je lui en serais très reconnaissant, mais je pense qu'il ne devrait, en toute logique, n'y avoir aucun problème.
N'hésitez pas à faire sortir vos cavaliers pour démolir le plus rapidement possible les armes de siège ennemis (bien que les balistes réussiront à les massacrer, mais ça ira encore plus vite avec les cavaliers). Placez également des spadassins européens sur les corps de gardes pour liquider les assassins qui tenteront de les voler. Cependant, vos arbalétriers devraient suffire à les tenir en respect s'ils sont suffisamment nombreux.
Servez-vous également de vos spadassins pour tuer les spadassins arabes si c'est nécessaire, car les spadassins arabes ne résistent pas longtemps contre les arbalétriers.
De même, n'hésitez pas non plus à renforcer vos murailles en rajoutant des murailles crénelés. Protégez également vos torus avec des murs, et n'hésitez pas à mettre des murs simples pour que vos soldats aient plus de place. Gardez également une petite quantinté de réserve de pierre pour refaire rapidement vos armes.
Le plus important lors des attaques est de détruire rapidement les armes de siège et d'empêcher les assassins de s'infiltrer dans votre muraille.

 

Niveau 4 : Limassol, la conquête de Chypre / Objectifs : 
- Amasser 60 Epées 
-Amasser 60 Armures en Métal 
- Terminer le château 

Pour terminer le château, il vous faudra juste faire une muraille fermée. Ce n'est pas l'objectif le plus difficile, mais la mission n'est pas l'une des plus faciles. 

Dès le début, des lions vous attaquent. Servez-vous du Seigneur pour les tuer rapidement quand ils arrivent. Vous pouvez également faire des arbalétriers qui les tueront à distance, mais j'ai peur que vous n'ayez pas le temps.
Le plus important est de faire rapidement une muraille, car les Arabes ne sont pas très loin. Faites donc plusieurs longes à boeufs, et deux carrières. Commencez par réparer la petite tour, et par mettre un grand corps de garde là où repose un trou avec les ruines d'une ancienne porte principale. Mettez également une baliste sur la tour carrée au sud, protégé par quelques arbalétriers. Placez-en également sur le corps de garde.
Faites prolonger la première muraille. Faites-la monter pour rejoindre la montagne où se trouve le gisement de fer au nord du fort, et faites-la également descendre pour protéger l'arrière du donjon. Placez principalement des fermes à blé et des fermes à houblons derrière, ainsi qu'une ferme laitière.
En effet, vos fermes de devant seront souvent détruites par les troupes ennemies. Inutile donc de remplacer les pommeraies, laissez les ennemis s'en occuper.
Le plus important est d'empêcher à tout prix l'ennemi d'atteindre les gisements de fer. Pour cela, faites une solide muraille sur la pente qui permet d'y accéder (murez bien évidemment la pente à l'ouest, celle qui est la plus éloignée de votre donjon). Au début, ne vous occupez de votre pierre que pour renforcer la première muraille, elle ne doit pas tomber. Ne faites biené videmment pas de spadassins européens, mais essayez d'en faire environ cinq pour les placer sur le grand corps de garde afin de tuer les assassins, qui feront bientôt parties des attaques ennemies.
Pour contrer les assassins, l'astuce est de faire au moins deux murailles crénelées sur votre défense. Ainsi, les assassins ne peuvent plus placer que par le corps de garde, où seront bien évidemment mis vos cinq spadassins européens afin de les tuer.
Songez également à "créneler" le mur qui empêche à l'ennemi d'accéder à vos mines de fer. En théorie, il restera souvent des archers montés et des lanceurs de feu sur la gauche de la montagne. Ne vous occupez pas d'eux, ils n'attaqueront jamais. Faites beaucoup de mines de fer, mais dépensez au début votre bois à faire des fermes et des ateliers. Augmentez également le nombre de psotes de bûcherons, en les rapprochant le plus possible de vos murs afin de mieux les protéger.
N'oubliez pas d'ajouter des tours rondes en mettant dessus des arbalétriers, mais surtout des balistes, car l'ennemi emploiera à un moment des balistes incendiaires, qu'il faut détruire impérativement !
Les balistes incendiaires peuvent en effet et facilement brûler tout ce que vous avez, et massacrer vos arbalétriers. Les balistes européennes peuvent cependant les démolir en quelques coups.
Pour totues les fermes que vous perdrez, reconsturisez-les, et augmentez aussi le nombre d'ateliers, afin d'avoir le plus possible d'arbalétriers.
Songez également à laisser de l'espace autour de l'armurerie, car il faudra l'agrandir pour entreposer les 120 armes qu'il faudra acquérir. N'hésitez pas également à utiliser des abris de chasse pour obtenir de la nourriture supplémentaire. Mais il faudra placer les abris de chasse à proximité du grenier. Faites-en une quinzaineenviron, ce sera largement suffisant.
N'oubliez pas également de terminer le château. Aux "trous", mettez des corps de gardes et complétez le tout par de nouvelles tours (une arrière-garde peut toujours être utile), mais occupez-vous principalement de la première muraille (elle ne doit surtout pas tomber). Les attaques arabes ne cesseront jamais, et s'amplifieront plus le temps passe. Il faut donc se développer assez rapidement, et créez plusieurs tours rondes pour avoir une "ligne" de balistes, et détruire assez rapidement les balistes incendiaires. Enfin, une chose très importante, n'oubliez pas vers le début de la partie de faire environ trois réservoirs d'eau à l'intérieur du château, et de faire tout au long de la partie des apothicaires.
Si jamais un incendie se déclare, et si le bâtiment qui brûle n'est pas d'une très grande importance (un atelier, par exemple), détruisez-le afin d'éviter toute propagation.
Contre la peste, vos guérisseurs ne pourront pas faire grand chose, et il faudra juste attendre que la peste s'en aille. N'oubliez pas cependant de réduire vos taux d'impositions à "0" en cas de peste.
Quelque fois, une foire itinérante débarquera en ville, et rapporte un bonus considérable. Profitez-en pour faire grandement monter vos impôts, et ainsi récolter beaucoup plus d'or. Le problème est que la foire repartira bientôt, et vosu devrez être prompt à faire rapidement redescendre vos taux d'impositions pour ne aps voir une grave chute de votre popularité (et ça se produit toujours à la vitesse de l'éclair).
Faites également plusieurs réservoirs d'eau autour des gisements de fer, car certaines balistes incendiaires tenteront de les brûler, et vos "pompiers" se révéleront capitales. Six réservoirs d'eau empêcheront toute propagation d'incendie, et pourront même éteindre rapidement l'incendie (6 x 3 = 18 pompiers donc 18 seaux d'eaus en une rafale, si en plus, les réservoirs sont très proches...). Bien entendu, vous pouvez en faire plus de 6.
Inutile de mettre des réservoirs d'eau pour protéger les fermes et les postes de bûcherons, car les spadassins arabes s'attaqueront également à eux, et vos pompiers ne pourront rien faire contre eux (de plus, les fermes sont rapidement détruites).
Sachez seulement que plus il y aura de fermes, moins les balistes incendiaires auront le temps de les détruire, et que vos balistes les réduiront en petits morceaux.
Contre les attaques arabes, concentrez vos coups sur les assassins dès qu'ils sont visibles. Sachez cependant que certains assassins resteront cachés après la bataille, généralement près des postes de bûcherons pour que votre corps de garde se ferme automatiquement ou pour empêcher un approvisionnement en bois.
L'astuce est d'envoyer un "kamikaze" pour faire apparaître l'assassin, et de compter sur le reste de votre armée pour le tuer.
Il peut également arriver qu'un groupe d'ennemis n'attaque pas, mais se rejoigne à l'attaque suivante. Cela ne changera pas grand chose, si votre défense est solide, puissante, et vos soldats nombreux.



Niveau 5 : Jaffa, reconquête / Objectifs 
- Prendre possession du château 
- Tenir la position 

Ce niveau est le dernier de la troisième campagne historique, et peut se composer comme une sorte d'entraînement final, qui est destiné à mettre en pratique tout ce que vous avez appris lors des précédentes campagnes. 
Vous devez donc d'abord vous servir de vos tactiques offensives que vous avez apprises lors de la campagne historique pour prendre la ville en tuant tous les ennemis en faisant le moins de dégâts possibles (mais certains seront inévitables). 
Il faudra ensuite rapidement reconstruire le château. Pour cela, les compétences acquises lors de la première campagne historique seront nécessaires. 
Ensuite, il faudra le défendre, ce qui nécessite tout ce que vous avez logiquement du apprendre lors des quatre précédents niveaux. 
Vous avez un bon nombre de soldats, mais l'ennemi en a également. Vos ingénieurs seront très utiles. Votre première priorité est de faire un passage pour aller le plus rapidement possible jusqu'au donjon, mais aussi de détruire le plus de balistes incendiaires de l'ennemi. Il faudra également vous servir de vos arbalétriers pour nettoyer une par une les nombreuses tours de guet de l'ennemi, qui comportent égnéralement deux ou trois archers arabes, et un ou deux lanceurs de feu. 
Sélectionnez vos quarante arbalétriers, et approchez-les d'une tour de guet jusqu'à ce que les archers ennemis vous tirent dessus. Préparez-vous rapidement à répliquer. Les arbalétriers devraient tuer les ennemis en trois vagues de carreaux. Nettoyez ainsi le plus possible de tours de guet, ce qui facilitera beaucoup votre prise de contrôle du territoire ennemi, car la moitié environ des troupes ennemies seront tuées. 
Une fois que les tours auront été "nettoyées", attaquez les archers montés et les balistes incendiaires vec vos arbalétriers (exercice long, mais qui vous permettra de ne pas perdre grand monde). Faites cependant attention à ne pas torp vous approcher des tours carrées, car les archers arabes situés dessus ne vous louperont pas. 
De même, n'hésitez pas à utiliser vos propres archers pour aider les arbalétriers. 
Une fois la plupart des défenses de Jaffa tombées, faites un rapide trou ans la première muraille avec vos trébuchets, puis faites tomber le grand corps de garde de la seconde muraille avec lesdits trébuchets, et attaquez en force avec vos massiers pour tuer les archers arabes sur les tours carrées, et les arbalétriers pour tuer les frondeurs, les spadassins arabes et les lanceurs de feu sur le haut du fort (mettez pour cela les arbalétriers au sommet d'une tour carrée). 
Le fort est ensuite à vous. Vu le temps qu'a pris le siège, vous devriez avoir des ressources considérables. Refaites rapidement le smurs, amenez les troupes restantes, et ne vous occupez que de défendre la seconde muraille, la première n'est pas très importante. Placez donc des tours rondes tout le long de cette mruaille avec des balistes européennes et, quelque fois, mais c'est facultatif, des mangonneaux. 
Comme toujours, faites de nombreux arbalétriers, et préparez-vous, car l'ennemi y mettra le paquet. 
La seconde muraille étant bien plus petite que la première, et n'étant pas faite de murs bas, vous aurez plus de facilité à occuper tout l'espace de la seconde. Faites cependant attention à votre grenier et à vos constructions. N'hésitez pa sà faire sortir vos cavaliers pour tuer les spadassins arabes qui s'ataqueraient à vos fermes. 
Faites également un marché (sauf s'il est déjà fait) pour pouvoir rapidement vous acheter du bois si vos postes de bûcherons ont été détruits. 
Produisez des spadassins européens et des massiers pour les faire sortir et attaquez les troupes ennemies (détruisez par exemple en priorité les armes de siège adverses avec vos cavaliers). 
Si vous commencez à avoir trop d'arbalétriers, n'hésitez pas à les amener sur la seconde muraille, ou à séparer votre armée en plusieurs groupes que vous palcerez près des oasis ou des gisements de matière première. 
Pour l'huile bouillante (car vous pouvez en faire), faites au cas où cinq ingénieurs avec de l'huile bouillante. Mettez-en un sur chacun des points cardinaux de votre seconde muraille (nord, sud, est, ouest) et le dernier en haut de votre fort. N'hésitez pas d'aillezurs à augmenter le nombre de porteurs d'huile bouillante, et à les placer sur la première muraille. 
Cependant, à chaque fois qu'une atatque ennemie est vaincue, refaites la première muraille. Ainsi, les armes de siège adverses s'attaqueront principalement à cette muraille au lieu d'attaquer la plus importante. 
Gardez toujours un oeil sur votre grenier lors des attaques, et ce niveau devrait se terminer sans trop de peine !

 

 

 

  Chapitre 4 -Les états croisés


Niveau 1 : Royaume d'Arménie / Objectif : Tuer le seigneur ennemi 

Bienvenue dans la quatrième et dernière compagne historique, qui se situe après la troisième croisade, en des "temps de paix" entre chrétiens et musulmans troublés par quelques vils seigneurs cruels et avides. Il va falloir rétablir l'ordre et le calme sur la Terre Promise.
La quatrième campagne historique de Crusader s'impose comme une sorte de conclusion final pour apprendre les stratégies de Crusader. Il s'agit de les appliquer dans une sorte d'introduction de ce qui va véritablement vous attendre à la "Piste du Croisé".
Le premier niveau vous montre donc ce que vous aurez à affronter pendant 50 combats différents : un seigneur adverse (même s'il y en aura généralement plusieurs) qui se développe en même temps que vous.
Vous affrontez le Rat, l'un des personnages les plus faibles du jeu. Ne vous attendez donc pas à un combat particulièrement difficile, le Rat ne faisant que des archers et des lanciers, les torupes européennes les plus faibles. Une trentaine de spadassins européens suffit à tuer normalement et théoriquement un Rat.
Cependant, vous ne pourrez pas boucher les deux passages avec les murs (ils sont trop éloignés du château). Cependant, ce n'est pas un très grave problème, car une vingtaine d'arbalétriers suffit sans problème à tuer rapidement des lanciers. Faites juste une muraille avec un grand corps de garde pour y palcer vos hommes. Le mieux est d'en faire deux (deux corps de garde, un près d'un passage, et l'autre près de l'autre passage).
Vous pourrez cependant faire un mur convenable. Une fois le mur fait, le Rat ne tardera pas à envoyer quelques soldats. Servez-vous de vos archers en les mettant sur un corps de garde (en mettant des brasiers pour les rendre plus dangereux) pour tuer le spremiers lanciers.
Les arbalétriers arriveront assez rapidement. Augmentez le nombre d'ateliers quand le bois commenc eà rentrer, et faites sur votre oasis une ferme laitière, une ferme à houblon et le reste en ferme à blé (essayez d'occuper le mieux possible l'espace).
La situation risque de se compliquer quand votre informateur vous dit que des mercenaires envoyés par le duc de Beauregard (le Serpent) sont en route pour prêter main-forte au Rat. Cependant, si vous avez au moins cinq arbalétriers, l'attaque sera vite éliminée (achetez les armes si vous n'avez pas encore les cinq arbalétriers, mais avec trois ateliers d'archerie et trois ateliers du tanneur en cuir, le temps que les ennemis arrivent, vous aurez au moins une dizaine de troupes).
Dans ma partie, les mercenaires ont attaqué en passant vers le nord, mais il est tout à fait possible qu'ils attaquent vers le sud. Soyez vigilants.
Vous ne pouvez pas faire de fer sur cette carte. Il faudra donc, soit acheter le fer, soit employer d'autres unités. Le mieux est cependant d'acheter le fer. Ainsi, vous devrez gagner de l'or, ce qui est un bon entraînement pour les missions futures.
Pour gagner rapidement de l'or, en plus de faire des impôts avec la bière, revendez la pierre (faites pour cela plusieurs carrières avec de nombreux longes à boeufs).
Les attaques du Rat sont très faibles, car il n'emploie que des archers et des lanciers. Et les mercenaires du duc de Beauregard ne reviendront plus vous importuner. Les attaques de l'adversaire seront donc rapidement battues.
Achetez donc environ 60 Fer, et faites plusieurs ateliers du forgeron et plusieurs ateliers d'armurerie pour embaucher ensuite les fameux spadassins européens.
Une trentaine environ suffira largement.
Une fois que vos spadassins seront prêts, ordonnez-leur d'attaquer le corps de garde de l'ennemi, afin de vous ouvrir un passage, puis allez le tuer pour conclure la mission.



Niveau 2 : Comté d'Edesse / Objectif : Tuer le seigneur ennemi 

Dans cette mission assez horripilante, vous allez devoir tuer le Serpent, qui reçoit dès le début du jeu des mercenaires pour l'aider, en la personne des
frondeurs et des esclaves. Tout comme le Rat, le Serpent emploie les unités européennes les plus faibles... mais aussi les troupes arabes les plus faibles. Ce n'est donc pas un adversaire très dangereux mais, de tout les IA disponibles, c'est bien l'un des plus chiants.
Deux solutions s'offrent à vous. La plus simple est de le tuer dès le début. Pour cela, créez rapidement une vingtaine de massiers et envoyez-les l'attaquer avant l'arrivée des frondeurs. Le Serpent mourra ainsi rapidement, vous permettant de rapidement tourner la page.
L'autre solution, plus longue et plus périlleuse, mais nettement plus glorieuse, consiste à se développer, ce qui ne sera pas facile, car il faudra battre les frondeurs et les esclaves de notre ami le Serpent.
De même, il est mieux de choisir la seconde méthode, car ce sera un excellent entraînement.
En choisissant l'autre méthode, commencez par faire dès le début du jeu, une muraille en mettant un grand corps de garde sur le sud, avec une tour ronde. L'nenemi n'hésitera pas à employer des catapultes, mettez donc une baliste protégée par cinq arbalétriers.
Placez ensuite de nombreuses fermes sur l'oasis de gauche, ainsi que trois carrières et plusieurs mines de fer, mais aussi et surtout, beaucoup de postes de bûcherons.
Pendant que vous installerez tout ceci, le Serpent viendra attaquer cet endroit avec ses esclaves et ses frondeurs, tentant de tout brûler. Vous allez donc devoir placer des arbalétriers au coin sud-ouest de votre muraille, tout au bord. Dès que possible, mettez une tour ronde sur cette position, pour que les arbalétriers aient une meilleure précision. Accompagnez-les d'une baliste.
Le mieux pour désarçonner les esclaves est de peupler l'oasis qui est à droite. Le Serpent y mettra rapidement des pommeraies sur la face sud de l'oasis. Mettez sur la fac enord quelques fermes, afin que ce dernier concentre ses troupes sur ces fermes là et non sur ceux de l'oasis de gauche. Les eslcvaes passeront donc tout près de vos murailles, où vos arbalétriers les tueront rapidement.
Faites cependant de nombreux ateliers d'archerie et d'ateliers du tanneur en cuir pour éliminer rapidement les esclaves avant qu'ils n'atteignent les fermes.
Placez également, et ce vers le début, au moins quatre réservoirs d'eau près des carrières et des mines de fer de l'oasis de gauche, car ce seront les cibles prioritaires des esclaves. Ces derniers seront souvent protégés par des frondeurs, qui tueront vos paysans. Pour les tuer, il est donc nécessaire d'avoir une tour ronde le plus près possible avec une trentaine d'arbalétriers dessus pour les liquider.
Cela dit, une fois que des fermes auront été mises sur l'oasis de droite, vos fermes de l'oasis de gauche seront théoriquement tranquilles.
Le Serpent fera cependant de vraies attaques, en utilisant des catapultes, mais aussi des porteurs d'échelles, des archers et des lanciers (donc, des troupes purement européenne).
Pour l'économie, au début, avant que votre système d'imposition ne se mette en place, revendez le fer et le surplus de pierre. Quand votre population aura atteint le centième (ce qui est très rapide à faire, faites beaucoup de fermes, beaucoupd 'ateleirs, de brasseries, de boulangeries... et on atteint sans s'en rendre compte cent personnes), un taux d'imposotion de "-8" (utilisez pour cela le bonus de popularité "+8" offert par la bière) rapporte plus de 100 pièces d'or.
Quand votre situation vous convient, commencez la production des spadassins européens. Dès que vous en avez environ cinquante, allez attaquer le Serpent.
Pour le tuer rapidement, démolissez son corps de garde, et envoyez vos troupes sur son fort pour le vaincre... définitivement ?



Niveau 3 : Principauté d'Antioche / Objectif : Eliminer les seigneurs ennemis 

Vous êtes cette fois-ci confrontés à une chose très courante dans l'univers de Stronghold Crusader : une situation inégale. Vous affrontez deux Porcs, mais vous pouvez être heureux : vous avez beaucoup d'or. 
Il y a en tout deux gués qui permettent de traverser le fleuve. Vous pouvez bloquer le premier aisément en faisant une rapide muraille avec un corps de garde (grand ou petit, aucune importance, mais un grand a plus de résistance). 
Comme vous ne pourrez pas bloquer le second gué, il faudra faire une muraille pour fermer votre château. Partez pour cela du rocher au nord du gué, et allez rejoindre le bord de la garde. Si le château n'est ensuite pas fermé, c'est qu'il existe dans le mur destiné à bloquer le gué un trou. Utilisez un lancier pour trouver ce trou (ordonnez-lui de passer de l'autre côté du gué, il devrait en théorie passer par le trou). 
Faites ensuite un grand corps de garde pour accéder aux ressources, puis faites vos fermes sur le premier oasis. Mettez des postes de bûcherons un peu partout sur votre côté, vu qu'il y a de nombreux arbres disseminés un peu partout. Essayez notamment de déboiser l'oasis tout au nord, derrière les gisements de fer et de pierre. 
Rachetez avec votre or suffisament de murailles pour faire une muraille crénelée et une tour ronde vers le début (ça ne devrait pas coûter beaucoup d'or, environ cinq cents pièces, je crois... Ne dépassez pas le millier en tout cas). Mettez sur cette tour ronde une baliste, ce qui implique de construire une guilde des engégnieurs. 
Pendant ce temps, n'oubliez pas de faire une ou deux carrières avec les longes à boeufs qui s'ensuivent. Evidemment, faites plusieurs ateliers, et achetez environ une vingtaine d'arbalétriers (vu l'or de départ, ce ne sera pas un problème) puis placez-les sur la tour ronde (il vaut mieux donc avoir fait la tour ronde vers l'ouest) pour contrer les premières attaques des Porcs, bien que vos ateliers puissent rapidement donner suffisamment d'abrbalétriers pour envoyer les massiers des Porcs au tapis. Deux précautions valent cependant mieux qu'une. 
Les attaques des Porcs sont plus dangereuses que celles du Rat ou du Serpent, mais étant plus dangereuses, sont faites plus lentement, ce qui est un avantage. Une attaque classique du Porc ne comprend que des massiers et une catapulte (d'où l'emploi de la baliste, il est cependant préférable d'en faire plusieurs) avec, quelque fois, des arbalétriers. Cependant, les attaques des Porcs sont de plus en plus puissantes. Il ne faudra donc pas se reposer sur vos lauriers, et développer votre défense (théoriquement, ce ne sera pas non plus très difficile). 
Stratégiquement parlant, les Porcs n'ont aucune stratégie (encore pire que moi, c'est pour vous dire...). Ils se contentent d'attaquer un peu partout avec leurs massiers, divisant ainsi leur attaque (ce qui est une bonne chose), ce qui fait qu'il y a en tout une quarantaine de massiers répartis sur toute votre muraille (si vous avez une longue muraille, ça fait un ou deux massiers tout les dix mètres environ). Il faudra donc répartir vos arbalétriers pour stopper sans problème les massiers ennemis, en comtpant sur vos balistes pour démolir les catapultes et les béliers de l'ennemi. 
Pendant que vous créez votre défense, n'oubliez pas de faire des spadassins européens, car il faudra tôt ou tard tuer les deux Porcs (comme vous ne pouvez pas faire de fer, il faudra l'acheter, ce qui sera, j'en conviens, assez long). 
Deux ou trois cents spadassins européens (ça peut sembler beaucoup, mais le fer ne sera pas un problème si vous avez beaucoup de population, car l'impôt avec la bière vous rapportera énormément) seront largement suffisant pour en tuer un. Sa défense est très faible. Il emploie environ une trentaine d'arbalétriers, mauis garde aussi et surtout un bon nombre de massiers pour le défendre. Il n'emploie cependant pas d'armes de défense, comme les balistes. Ce dernier n'hésitera cependant pas à employer souvent des fosses piégées (généralement à l'arrière de son fort, ou autour de sa tour carrée). 
Le mieux est donc d'attaquer son corps de garde, sauf si ce dernier est à l'arrière de son château, car vous feriez un détour assez pénible. Dans ce cas, attaquez-vous à ces murailles, puis faites un brèche et allez l'attaquer. Tous ses massiers déferleront alors sur vous. Pendant l'assaut, sélectionnez un petit groupe de spadassins (cinq suffiront) pour détruire sa caserne, afin de l'empêcher de refaire des massiers. 
Vous pouvez également employer un trébuchet pour démolir ses tours, ce qui facilite la tâche. Laissez les tours en ruines pour être plus tranquille. Pour démolir le mur, cependant, il vaut mieux employer une catapulte, car cette dernière tire droit devant elle, au lieu du trébuchet qui fait s'envoler la pierre, ce qui diminue de beaucoup la précision. 
Une fosi le Porc jaune, refaites votre armée de spadassins européens, et appliquez la même technique. Il est cependant préférable d'attaquer la partie sur du château du Porc orange en passant par les gisements de pierre tout à gauche. En passant en effet par la droite, vous risquez d'affronter une attaque de massiers (le Porc orange enverra en effet sovuent des paquets de massiers pour attaquer, sûrement pour venger la mort de son frère). 
De même, pendant la reconstruction, envoyez des archers montés bloquer l'approvisionnement en pierre de l'ennemi, et faites enfin des mines de fer (les archers montés serviront également à les protéger, envoyez-en donc d'abord une cinquantaine puis envoyez-en de temps en temps une petite vingtaine leur prêter main-forte, car les arbalétriers du Porc devraient venir essayer de sauver la situation). 
Démolissez ensuite la muraille de l'ennemi avec des trébuchets afin de faire tomber les corps de garde et les tours jusqu'à ce qu'il n'ait plus de pierre pour les refaire. 
Envoyez après les spadassins européens terminer le boulot

 

 Niveau 3 : Principauté d'Antioche / Objectif : Eliminer les seigneurs ennemis 

Vous êtes cette fois-ci confrontés à une chose très courante dans l'univers de Stronghold Crusader : une situation inégale. Vous affrontez deux Porcs, mais vous pouvez être heureux : vous avez beaucoup d'or.
Il y a en tout deux gués qui permettent de traverser le fleuve. Vous pouvez bloquer le premier aisément en faisant une rapide muraille avec un corps de garde (grand ou petit, aucune importance, mais un grand a plus de résistance).
Comme vous ne pourrez pas bloquer le second gué, il faudra faire une muraille pour fermer votre château. Partez pour cela du rocher au nord du gué, et allez rejoindre le bord de la garde. Si le château n'est ensuite pas fermé, c'est qu'il existe dans le mur destiné à bloquer le gué un trou. Utilisez un lancier pour trouver ce trou (ordonnez-lui de passer de l'autre côté du gué, il devrait en théorie passer par le trou).
Faites ensuite un grand corps de garde pour accéder aux ressources, puis faites vos fermes sur le premier oasis. Mettez des postes de bûcherons un peu partout sur votre côté, vu qu'il y a de nombreux arbres disseminés un peu partout. Essayez notamment de déboiser l'oasis tout au nord, derrière les gisements de fer et de pierre.
Rachetez avec votre or suffisament de murailles pour faire une muraille crénelée et une tour ronde vers le début (ça ne devrait pas coûter beaucoup d'or, environ cinq cents pièces, je crois... Ne dépassez pas le millier en tout cas). Mettez sur cette tour ronde une baliste, ce qui implique de construire une guilde des engégnieurs.
Pendant ce temps, n'oubliez pas de faire une ou deux carrières avec les longes à boeufs qui s'ensuivent. Evidemment, faites plusieurs ateliers, et achetez environ une vingtaine d'arbalétriers (vu l'or de départ, ce ne sera pas un problème) puis placez-les sur la tour ronde (il vaut mieux donc avoir fait la tour ronde vers l'ouest) pour contrer les premières attaques des Porcs, bien que vos ateliers puissent rapidement donner suffisamment d'arbalétriers pour envoyer les massiers des Porcs au tapis. Deux précautions valent cependant mieux qu'une.
Les attaques des Porcs sont plus dangereuses que celles du Rat ou du Serpent, mais étant plus dangereuses, sont faites plus lentement, ce qui est un avantage. Une attaque classique du Porc ne comprend que des massiers et une catapulte (d'où l'emploi de la baliste, il est cependant préférable d'en faire plusieurs) avec, quelque fois, des arbalétriers. Cependant, les attaques des Porcs sont de plus en plus puissantes. Il ne faudra donc pas se reposer sur vos lauriers, et développer votre défense (théoriquement, ce ne sera pas non plus très difficile).
Stratégiquement parlant, les Porcs n'ont aucune stratégie (encore pire que moi, c'est pour vous dire...). Ils se contentent d'attaquer un peu partout avec leurs massiers, divisant ainsi leur attaque (ce qui est une bonne chose), ce qui fait qu'il y a en tout une quarantaine de massiers répartis sur toute votre muraille (si vous avez une longue muraille, ça fait un ou deux massiers tout les dix mètres environ). Il faudra donc répartir vos arbalétriers pour stopper sans problème les massiers ennemis, en comtpant sur vos balistes pour démolir les catapultes et les béliers de l'ennemi.
Pendant que vous créez votre défense, n'oubliez pas de faire des spadassins européens, car il faudra tôt ou tard tuer les deux Porcs (comme vous ne pouvez pas faire de fer, il faudra l'acheter, ce qui sera, j'en conviens, assez long).
Deux ou trois cents spadassins européens (ça peut sembler beaucoup, mais le fer ne sera pas un problème si vous avez beaucoup de population, car l'impôt avec la bière vous rapportera énormément) seront largement suffisant pour en tuer un. Sa défense est très faible. Il emploie environ une trentaine d'arbalétriers, mais garde aussi et surtout un bon nombre de massiers pour le défendre. Il n'emploie cependant pas d'armes de défense, comme les balistes. Ce dernier n'hésitera cependant pas à employer souvent des fosses piégées (généralement à l'arrière de son fort, ou autour de sa tour carrée).
Le mieux est donc d'attaquer son corps de garde, sauf si ce dernier est à l'arrière de son château, car vous feriez un détour assez pénible. Dans ce cas, attaquez-vous à ces murailles, puis faites un brèche et allez l'attaquer. Tous ses massiers déferleront alors sur vous. Pendant l'assaut, sélectionnez un petit groupe de spadassins (cinq suffiront) pour détruire sa caserne, afin de l'empêcher de refaire des massiers.
Vous pouvez également employer un trébuchet pour démolir ses tours, ce qui facilite la tâche. Laissez les tours en ruines pour être plus tranquille. Pour démolir le mur, cependant, il vaut mieux employer une catapulte, car cette dernière tire droit devant elle, au lieu du trébuchet qui fait s'envoler la pierre, ce qui diminue de beaucoup la précision.
Une fosi le Porc jaune, refaites votre armée de spadassins européens, et appliquez la même technique. Il est cependant préférable d'attaquer la partie sur du château du Porc orange en passant par les gisements de pierre tout à gauche. En passant en effet par la droite, vous risquez d'affronter une attaque de massiers (le Porc orange enverra en effet souvent des paquets de massiers pour attaquer, sûrement pour venger la mort de son frère).
De même, pendant la reconstruction, envoyez des archers montés bloquer l'approvisionnement en pierre de l'ennemi, et faites enfin des mines de fer (les archers montés serviront également à les protéger, envoyez-en donc d'abord une cinquantaine puis envoyez-en de temps en temps une petite vingtaine leur prêter main-forte, car les arbalétriers du Porc devraient venir essayer de sauver la situation).
Démolissez ensuite la muraille de l'ennemi avec des trébuchets afin de faire tomber les corps de garde et les tours jusqu'à ce qu'il n'ait plus de pierre pour les refaire.
Envoyez après les spadassins européens terminer le boulot



Niveau 4 : Comté de Tripoli / Objectif : Tuer les seigneurs ennemi 

Cette escarmouche ne sera pas une partie de plaisir. Vous avez affaire à une équipe assez dangereuse, composée de deux personnes. La plus dangereuse est bien entendu le Loup, qui est l'un des seigneurs les plus puissants du jeu. L'autre est le Serpent, qui fera tout son possible pour vous empêcher de se développer pour que le Loup vous tue avec ses attaques surpuissantes.
Il va donc falloir agir assez rapidement avant que le Serpent ne vous envoie ses vagues d'esclaves. De plus, les gisements de fer et de pierre seront tous pris par vos ennemis, et il sera très difficile de se développer. Comme on le dit couramment, il va falloir rusher l'ennemi pour en venir à bout.
N'essayez même pas de rusher le Loup, ce serait un désastre. C'est donc le Serpent qu'il vous faudra rapidement éliminer, et ce le plus vite possible.
Dès le début de la partie, construisez rapidement une armurerie, une caserne et un marché, puis faites rapidement une vingtaine de massiers. Envoyez le plus rapidement possible les massiers attaquer le Serpent. Ils devraient le tuer facilement.
Si l'opération échoue, recommencez la mission, mais envoyez cette fois ci trente massiers. Si ça échou toujours, pensez à être plus rapides (passez pour cela la vitesse du jeu à "20"). Il faut que ça marche.
Il ne reste plus que le Loup à tuer, mais c'est un sacré morceau. Son attaque est cependant loin, et vous ne devez plus avoir beaucoup d'or. Ce dernier s'occupera cependant d'abord de se faire une muraille impénétrable, ce qui vous laisse tout le temps de l'accueillir.
Peuplez rapidement votre oasis, ainsi que celui du Serpent, et faites deux carrières et une dizaine de longes à boeufs. Remplissez le plus possible le gisement de fer.
Il est important de rapidement vous faire une muraille. Pour cela, n'hésitez pas à couper l'oasis en deux. N'oubliez pas de peupler l'oasis du Serpent, ainsi que les terres cultivables du nord-ouest (remplissez également l'important gisement de fer de mines de fer, bien que le gisement soit beaucoup moins important qu'il n'y paraît au premier abord, le sol étant très peu stable).
Servez-vous absolument des tours rondes, mais surtout des balistes et des mangonneaux (essayez de frapper avec eux les carrières de l'ennemi). Faites également beaucoup d'ateliers d'archerie et d'ateliers du tanneur en cuir. Il vous faut un grand nombre d'arbalétriers (une centaine au bas mot). Essayez également de faire des douves avec vos lanciers, mais il est probable que l'oasis gênera.
Les attaques du Loup sont surpuissantes, et terribles, ce qui explique pourquoi il met si longtemps à les préparer. Les attaques du Loup sont proportionnellement difficiles entre elles. Sa deuxième attaque est donc plus dangereuse que la première, de même que la troisième, plus dangereuse que la deuxième, et ainsi de suite...
Le Loup emploie des spadassins européens, des hallebardiers, des arbalétriers, des catapultes et des trébuchets, ce qui nécessite souvent une dizaine de balistes ca ril aura au moins dix armes de siège.
L'arme suprême contre les spadassins européens est de faire des douves, mais les hallebardiers sont capables de les combler. Si vous avez donc fait des douves, concentrez vos tirs sur eux pour vous occuper ensuite des spadassins.
Cependant, avec une centaine d'arbalétriers, les attaques du Loup devraient être stoppées. Développez-vous plus rapidement que lui (ce qui ne sera pas très difficile, le Loup se développe d'une vitesse alarmante au début, mais se repose sur ses lauriers). Il est en effet très arrogant.
La défense ne posera donc pas de sérieux problèmes si vous avez beaucoup d'arbalétriers.
L'attaque, en revanche, vous demandera également beaucoup de fil à retordre, car la défense du Loup est l'une des meilleures du jeu.
Le Loup a plusieurs types de constructions de châteaux. La plus dangereuse est celle de forme carrée, car elle est truffée de piéges, et d'huiles bouillantes. La moins dangereuse est celle qui paraît la plus impressionnante, avec plusieurs murailles et des douves à certains endroits. C'est celle ci qui est employé dans cette partie.
Le gros défaut de cette défense est en effet que les troupes du Loup sont réparties un peu partout.
Des mangonneaux et des archers arabes défendent ses carrières. Il faudra donc démolir les tours qui protègent les carrières, puis ensuite, envoyer des dizaines d'archers montés pour tuer les archers arabes et bloquer son approvisionnement en pierre.
En général, le Loup n'emploie pas de balistes. Si il en a employé une, la partie risque de se compliquer. Car la baliste démolira sans peine votre trébuchet. Il faudra donc protéger ce dernier avec de nombreux mantelets. Une fois qu'un mantelet est fait, enlevez votre ingénieur et faites-en un autre rapidement.
Une fois la baliste neutralisée (dès que la tour est en ruines), attaquez-vous aux autres tours avec les magonneaux. Une fois que la plupart des mangonneaux seront hors-service (certains seront inaccessibles car ils sont à l'autre bout du château, et l'armée défensive du Loup sera entre vous et le mangonneau), démolissez son mur.
Le Loup a généralement beaucoup d'or, le temps qu'il tombe à sec sera donc assez long, mais quel plaisir fou de réduire à néant de si jolis murs ! Une fois qu'il n'a plus d'or, et que vous vous êtes fait entre-temps une armée considérable de spadassins européens, envoyez-les à l'assaut de la forteresse ennemie, pour tuer le Loup.

 

Niveau 5 : Royaume de Jérusalem / Objectif : Eliminer les seigneurs ennemis 

Le final des campagnes historiques se dessine est maintenant accessible. Ce niveau conclue votre formation, mais vous êtes déjà bon pour les dix premières missions de Crusader environ, si vous avez parfaitement réussi cette quatrième campagne.
Celle-ci s'annonce cependant plus longue que les précédentes, car vous avez cette fois-ci quatre ennemis, mais seul l'un deux est véritablement dangereux. Il s'agit bien entendu du Loup, qui est heureusement à l'autre bout de la garde. Cependant, il a comme une barrière défensive trois autres seigneurs : les Rats.
Il faudra donc d'abord éliminer les Rats avant de le tuer, lui.
Pour cela, autant commencer par tuer celui qui pollue l'espace de nos terres avant de se développer tranquillement. Faites donc rapidement un marché, une caserne, une armurerie, et une vingtaine de massiers, puis envoyez-les le tuer.
Le Rat jaune trépassera sans problème.
Il faut maintenant commencer la partie. Le mur ne sera pas très difficile à faire. Partez de la formation rocheuse qui part sur la droite, juste au nord des gisements de pierre, et faites-la rejoindre le bord de la montagne. Construisez ensuite un grand corps de garde sur la gauche, et un petit corps de garde près des gisements de matière première.
Implantez vos fermes sur l'oasis du Rat jaune, mais mettez votre ferme laitière sur votre petit oasis à gauche. Mettez ensuite les autres fermes, et dépensez rapidement votre or (dépensez environ 2 000 pièces d'or à faire des ateliers d'archerie et des ateliers du tanneur en cuir, ce qui fera en tout 10 ateliers pour chacun).
Plantez également deux tours rondes près de chaque corps de garde, avec des balistes. Achetez également une vingtaine d'arbalétriers (ou plus), et placez-en la moitié sur l'une des tours rondes de gauche, et le reste sur l'une des deux autres tours rondes.
Les lanciers et les archers des deux Rats restants ne devraient pas tarder à venir, mais vos balistes devraient déjà mettre en pièce une dizaine d'ennemis, puisque ceux-ci se regroupent d'abord, et ce à portée de tir des balistes. Vos arbalétriers finiront ensuite le travail.
Améliorez votre muraille (rajoutez des tours rondes, et un troisième corps de garde, mais aussi, plus de murailles crénelées, et des escaliers. Placez d'abord vos arbalétriers autour des deux principaux corps de gardes, puis répandez-les.
La défense ne sera donc pas un très grand problème. Formez ensuite des spadassins européens. Dès que vous en aurez une cinquantaine, vous devrez normalement pouvoir tuer sans problème les deux autres Rats.
Veillez cependant à attaquer après une attaque du Loup, car les spadassins européens sont affreusement lents, et il n'est pas impossible qu'ils croisent en chemin l'attaque du Loup,c e qui serait un carnage pour vous.
Attaquez bien entendu d'abord le Rat bleu, puis le Rat orange, et ramenez vos troupes au bercail. Pour les tuer rapidement, démolissez leur corps de garde, et envoyez vos troupes les démolir (pas de panique si l'ennemi semble avoir beaucoup de lanciers, vos spadassins européens les maîtriseront en deux temps trois mouvements).
Il ne reste donc plus qu'à tuer le Loup, pour ramener enfin la paix. Mais le Loup ne sera pas aussi facile à tuer que les Rats. Il est en effet en hauteur, ce qui améliore considérablement sa défense. Si vous êtes patient, faites-vous environ six cent spadassins européens, et attaquez avec ça l'un des corps de garde du Loup. Peu importe le nonbre de soldats que l'ennemi peut avoir (le Loup a toujours environ entre 200 et 250 soldats, rarement vers 300), il mourra sans pouvoir protester.
Cette astuce (la meilleure qui soit dans ce genre de situation) peut certes sembler un peu longue, mais n'hésitez pas,s i vous avez beaucoup d'or, à acheter beaucoup d'armes au marché, afin d'aller plus vite.
Vous pouvez également vous servir de trébuchets, sauf si l'ennemi emploie des balistes. Protégez cependant considérablement vos trébuchets avec une centaine d'arbalétriers environ, car le Loup ne cessera d'envoyer des arbalétriers et des hallebardiers pour les détruire.
De même, si vous laisse une tour en état de ruines, attaquez par celle-ci (sauf s'il ya derrière la tour un long mur). L'astuce est sinon d'attaquer l'un des corps de gardes du Loup, et de laisser l'état de santé de ce dernier en rouge, car le Loup ne le soignera pas. Vos spadassins européens pourront ensuite facilement le détruire, et tuer le seigneur ennemi.
Attention cependant à l'huile bouillante et aux nombreux spadassins européens de l'ennemi sur son fort. Cependant, avec quelques centaines de spadassins européens, le Loup ne pourra que mourir (au pire, vous ne pourrez en perdre que 200 si vous envoyez 500 spadassins européens environ ; si vous en envoyez 600, vous n'en perdrez que 150. Une technique assez longue, mais promettante, à vous de voir).

 

-Seigneur Spyl-

 


Copyright © La Bible des Templiers (Stronghold Inside) 2015 
Toute reproduction du contenu et des graphiques de ce site est strictement interdit.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site